Infos Birmanie

Birmanie : l’UE sanctionne dix membres de la junte et deux sociétés

Print Friendly, PDF & Email

L’Union européenne a sanctionné lundi dix membres de la junte militaire au pouvoir en Birmanie et deux sociétés qui lui assurent un financement pour condamner la répression violente des manifestations prodémocratie.

Une condamnation sans équivoque. Lundi, l’UE a ajouté à sa liste noire dix nouveaux membres de la junte, que les Européens considèrent directement impliqués dans les prises de décision et responsables à ce titre de l’affaiblissement de la démocratie et de l’État de droit en Birmanie.

Les deux sociétés sanctionnées sont la Myanmar Economic Holdings Ltd (MEHL) et la Myanmar Economic Corporation (MEC). La décision a été validée par les ministres des Affaires étrangères des 27 Etats-membres, selon des sources diplomatiques européennes. Le principe de ces nouvelles sanctions avait été décidé le 22 mars, lorsque les ministres européens ont sanctionné onze personnes, dont le chef de la junte, le général Min Aung Hlaing.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et son prédécesseur, Ban Ki-moon, ont par ailleurs pressé l’Asean (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) d’agir pour une solution, lors d’une visioconférence de dirigeants du Conseil de sécurité sur les relations entre les Nations unies et les organisations régionales. «J’exhorte les dirigeants à décider d’actions immédiates et concertées lors du sommet» spécial sur la Birmanie de l’Asean prévu samedi en Indonésie, a déclaré Ban Ki-moon.

Libération avec Agence France Presse – 19 avril 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer