Infos Cambodge

On le pensait disparu, le crocodile du Siam ressort la tête de l’eau au Cambodge

Print Friendly, PDF & Email

Au début des années 1990, on pensait le crocodile du Siam disparu à l’état sauvage. Mais quelques-uns de ces reptiles auraient survécu, en particulier au Cambodge.

Aujourd’hui, l’espèce fait l’objet d’un important effort de réintroduction. Depuis 2012, 136 spécimens ont été relâchés dans les montagnes du sud-ouest du pays.

Les montagnes verdoyantes s’étirent à perte de vue. Le paysage luxuriant se déploie sur des kilomètres et des kilomètres dans le sud-ouest du Cambodge. La chaîne de montagnes des Cardamomes est un immense espace naturel, dont les forêts et la mangrove s’étendent sur une superficie d’environ 800 000 hectares. La faune et la flore de la région sont très riches : plus de 60 espèces naturelles menacées vivent ici, selon l’organisation non gouvernementale Global Conservation. Parmi celles-ci, il y a « certaines des dernières colonies sur Terre de crocodiles de Siam ». Une espèce en déclin, très menacée, mais qui est peu à peu réintroduite dans la région.

« Danger critique d’extinction »

Par le passé, le crocodile du Siam était largement répandu en Asie du Sud-Est continentale et sur certaines îles d’Indonésie, selon un rapport publié sur le site de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Mais la population de l’espèce a beaucoup chuté. Elle a été chassée pour sa peau ou sa viande, des spécimens ont été capturés pour être placés dans des fermes d’élevage, et les crocodiles sont aussi menacés par la disparition de leur habitat.

Résultat, aujourd’hui, le crocodile du Siam est « en danger critique d’extinction », selon l’UICN, qui l’a placé sur la Liste rouge des espèces menacées. En 1992, l’espèce était même considérée comme virtuellement éteinte à l’état sauvage. Cependant, au cours des années 1990, des villageois disent en avoir vu, laissant à penser que le crocodile est encore bien présent au Cambodge. Des agents de protection de l’environnement mènent alors l’enquête. Et, en 2000, ils confirment que oui, le crocodile du Siam vit encore à l’état sauvage dans le pays, lit-on dans un article publié en 2015 dans la revue Cambodian Journal of Natural History.

« Certains sont parvenus à échapper aux chasseurs »

Entre 2000 et 2014, des scientifiques tentent de jauger l’importance de la population de crocodiles du Siam, tout en documentant son statut et les menaces qui pèsent sur l’espèce. Il en ressort qu’au Cambodge, pays où se trouverait la plus importante population, entre 200 et 400 spécimens vivraient dans la nature. Dont 90 % dans le sud-ouest du pays.

Le magazine National Geographic rapporte que, dans la chaîne de montagnes des Cardamomes, « certains spécimens sont parvenus à échapper aux chasseurs ». Aujourd’hui, l’animal « fait l’objet d’importants efforts de réintroduction », et des habitants de la région patrouillent également, pour éviter le braconnage.

En tout, 136 crocodiles ont été réintroduits dans les Cardamomes depuis 2012, selon le journal cambodgien de langue anglaise Phnom Penh Post. Certains ont par exemple été relâchés par l’organisation non gouvernementale Fauna & Flora International, qui mène un programme de reproduction dans le pays.

Mais aujourd’hui, outre le Cambodge, seuls quelques animaux isolés ou de petites colonies ont été identifiés au Laos, en Thaïlande, au Vietnam ou encore en Indonésie. En Thaïlande par exemple, les responsables du parc national de Kaeng Krachan, le plus grand du pays, estimaient en 2021 qu’il ne resterait plus qu’une vingtaine de crocodiles dans la nature.

Environ 400 des 1 000 spécimens vivant dans le monde se trouveraient au Cambodge, estimait un cadre du ministère de l’Environnement en décembre. Mais, comme le dit un porte-parole de l’institution, des menaces pèsent encore sur l’espèce, comme le braconnage.

Par Nicolas Hasson-Fauré – Ouest France – 18 janvier 2023

On le pensait disparu, le crocodile du Siam ressort la tête de l’eau au Cambodge
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer