Infos Cambodge

Cambodge : Un projet de loi veut interdire aux femmes de porter des jupes courtes

Un projet de loi visant à interdire aux femmes de porter des jupes courtes a été condamné par des groupes de défense des droits des femmes et a suscité un véritable tollé au Cambodge sur les réseaux sociaux.

Au Cambodge, un projet de loi qui interdirait aux femmes de porter des jupes courtes a été condamné par des groupes de défense des droits des femmes et a déclenché une vague d’indignation sur la Toile. Le projet de loi comprend des règles générales régissant le comportement des Cambodgiens dans les espaces publics. Il interdirait aux femmes de porter des vêtements “trop courts ou trop révélateurs“. Quant aux hommes, ils n’auraient pas le droit de sortir torse nu.

En réponse à cette proposition, de nombreuses femmes ont partagé des photos d’elles-mêmes en maillot de bain sur les réseaux sociaux alors qu’une pétition a été mise en place pour s’opposer à ce projet. Elle a d’ores et déjà reçu plus de 14 000 signatures.

Eng Chandy, directeur de programme chez Genre et développement pour le Cambodge, a déclaré que la loi serait un revers majeur pour les droits des femmes dans le pays. La condition de ces dernières au Cambodge est encore façonnée par l’héritage du Chbab Srey, un code de conduite traditionnel qui oblige les femmes à être soumises et patientes. “Même si le code de conduite n’est pas mentionné dans l’éducation formelle, il est encore profondément ancré dans le peuple cambodgien”, a expliqué Eng Chandy.

Ces dernières années, le gouvernement a réprimé les femmes portant des “vêtements révélateurs”. Les spectacles de chanteurs et d’acteurs jugés mal habillés ont également été interdits dans le pays. Récemment, une femme a été condamnée à six mois de prison pour pornographie et révélation indécente pour avoir porté des tenues “provocantes” lors d’une vente de vêtements sur Facebook Live.

Les militants pour les droits des femmes redoutent que le projet de loi puisse encourager le blâme des victimes dans les cas de violence sexuelle. Ils craignent aussi que cela n’ait un impact disproportionné sur les jeunes femmes et sur celles qui travaillent dans le secteur du divertissement. “Les femmes qui portent le niqab pourraient également se retrouver exclues de la vie publique car la loi interdirait le port de masques faciaux dans les bâtiments publics ou privés”, a déclaré Eng Chandy.

Hong Reaksmey, le directeur d’ActionAid Cambodge, a déclaré que la loi donnerait plus de pouvoir aux autorités et “laisse des échappatoires à l’interprétation”.

Le projet dit que cette loi vise à “assurer la gestion de l’ordre public en maintenant l’ordre, la valeur esthétique, l’assainissement, la propreté de l’environnement, le calme, la stabilité sociale, la préservation de la tradition nationale et la dignité des citoyens”.

Les activités interdites vont de parler trop fort à la mendicité ou à dormir dehors. Les personnes ayant des problèmes de santé mentale ne seraient pas autorisées à marcher en public sans la présence d’un soignant. Ces propositions sont susceptibles de plus impacter les plus pauvres mais aussi de restreindre le droit de manifester.

La loi pourrait entrer en vigueur l’année prochaine si les ministères et l’Assemblée nationale l’approuvent.

Par Sarah Chekroun – Aufeminin.com – 10 Août 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer