Infos Viêt Nam

COVID-19 : le secteur des transports s’épuise

En raison de la pandémie de COVID-19, le domaine des transports et des communications fait face à des pertes financières jamais vues.

Malgré les impacts importants causés par la pandémie de COVID-19, l’aviation a constitué le secteur connaissant la reprise la plus rapide après que cette épidémie a été maîtrisée fin avril. De mai à fin juillet, ce secteur a enregistré de bons résultats, surtout pour les vols domestiques. Cependant, avec la seconde vague de COVID-19 dans le Centre, la reprise est fragilisée.

Après 99 jours consécutifs sans nouvelle infection communautaire, fin juillet, deux nouvelles contaminations locales au coronavirus ont été détectées à Dà Nang (Centre). La ligne aérienne vers cette ville côtière, une destination prisée pour de nombreux touristes vietnamiens, a immédiatement été bloquée.

Selon Dang Anh Tuân, chef de la Section de la communication de la Compagnie générale d’aviation du Vietnam (Vietnam Airlines), à cause du COVID-19, les vols à destination des grandes villes touristiques comme Nha Trang, Quy Nhon (Centre), Dà Lat (hauts plateaux du Centre) et Phu Quôc (Sud) sont désertés.

D’après un récent rapport de Vietnam Airlines, en 2020, la compagnie devrait subir une perte de 15.000 milliards de dôngs. Pour sa part, au 2e trimestre, Vietjet a également perdu plus de 1.100 milliards de dôngs et même plus de 2.100 milliards au 2e semestre.

La Compagnie générale des aéroports du Vietnam (Airports Corporation of Vietnam – ACV), qui exploite 21 aéroports, estime désormais ses bénéfices avant impôts à 63 millions d’USD pour toute l’année, en baisse de 86% par rapport à l’année dernière.

Un responsable de l’Administration de l’aviation du Vietnam indique qu’auparavant, Dà Nang accueillait une centaine de vols domestiques par jour. Or, depuis le 28 juillet, tous les vols de passagers à destination ou en provenance de la ville de Dà Nang (Centre) sont arrêtés.

Sur le marché domestique, le nombre de vols et de passagers ont réduit respectivement de 12% et 30% par rapport au moment précédant la pandémie de COVID-19.

Impacts forts sur les chemins de fer

Au cours des sept premiers mois de l’année, la Compagnie générales des chemins de fer du Vietnam (Vietnam Railway Corporation – VNR) a enregistré une perte d’environ 725,9 milliards de dôngs, informe Dang Sy Manh, son directeur général.

Selon les prévisions, ce secteur pourrait perdre plus de 1.700 milliards de dôngs sur toute l’année avec un impact sur plus de 4.000 employés de la compagnie. Depuis fin juillet, VNR a en effet dû arrêter provisoirement des dizaines de trains suite à la forte baisse du nombre de passagers. Précisément, la Compagnie par actions de transports ferroviaires de Hanoï a arrêté une dizaine de trains à destination touristique (Lào Cai au Nord, Vinh et Dông Hoi au Centre). Idem pour la Compagnie par actions de transports ferroviaires de Saigon. Elle a suspendu les trains reliant Hô Chi Minh-Ville à Quy Nhon et à Trà Kiêu (Centre). Afin d’y remédier, VNR met l’accent sur le fret ferroviaire. Depuis le début de l’année, le volume des marchandises transporté par les chemins de fers est identique à celui de la même période de l’année précédente.

Par Hoàng Phuong – le Courrier du Vietnam – 7 Septembre 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer