Infos Thailande

Qui veut voir les Shinawatra revenir à la tête du Royaume ?

Print Friendly, PDF & Email

Une fille de l’ancien Premier ministre Thaksin a été promue à un poste plus élevé au sein du parti Pheu Thai, mais cette dernière, Paetongtarn Shinawatra a refusé de dire si elle pourrait éventuellement se présenter comme candidate du parti pour diriger le pays.

Lors d’une réunion du Pheu Thai qui s’est tenue à Udon Thani dimanche 20 mars, Mme Paetongtarn a été présentée comme le chef de projet d’une campagne visant à attirer de nouveaux membres dans le principal parti d’opposition.

Une nouvelle étape dans sa carrière politique

Il s’agit d’une nouvelle étape dans sa carrière politique, après avoir été chargée d’introduire des innovations et de renforcer la participation de toutes les tranches d’âge au sein du parti fondé par son père sous le nom de Thai Rak Thai.

En la nommant chef de projet, le leader du Pheu Thai, Cholnan Srikaew, a salué Mme Paetongtarn pour avoir incarné l’”ADN” du Pheu Thai, avant de lui donner la parole pour définir l’orientation future du parti.

Mme Paetongtarn a déclaré que le Pheu Thai espérait faire passer le nombre de ses membres de 8 à 14 millions afin de remporter la victoire lors des prochaines élections générales.

“Le parti Pheu Thai doit non seulement remporter les élections, mais aussi être le principal parti du nouveau gouvernement afin que la politique du parti soit mise en œuvre”, a-t-elle déclaré, admettant que le parti avait commis des erreurs qui pouvaient servir de leçons pour s’améliorer.

Interrogée en dehors de la réunion sur ses chances de devenir candidate au poste de Premier ministre, elle a répondu qu’il était trop tôt pour parler de cette question avant la dissolution du Parlement. Le parti a de nombreux membres qualifiés pour être nommés comme candidats au poste de premier ministre, a-t-elle ajouté.

La famille Shinawatra

Les Shinawatras ont produit deux premiers ministres, Thaksin et sa jeune sœur Yingluck. Tous deux ont été chassés de la Maison du gouvernement par des coups d’État militaires.

Seksakon Atthawong, vice-ministre au bureau du Premier ministre, a averti Mme Paetongtarn de ne pas suivre les traces de son père et de sa tante, qui, selon lui, ont utilisé leur pouvoir parlementaire pour servir leurs intérêts personnels.

M. Seksakon était membre du Pheu Thai avant de passer au Palang Pracharath.

Qui veut voir les Shinawatra revenir à la tête du Royaume ?
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer