Infos Birmanie

Pourquoi l’envoyé de l’ASEAN est impuissant face aux militaires birmans

Print Friendly, PDF & Email

Un envoyé spécial de l’Asie du Sud-Est a déclaré mercredi qu’il avait exhorté les militaires au pouvoir en Birmanie à faire preuve de retenue lors des offensives et que le chef de la junte lui avait dit qu’il n’aurait pas accès à la dirigeante destituée Aung San Suu Kyi tant que son procès serait en cours.

Prak Sokhonn, envoyé spécial cambodgien de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean), a déclaré qu’il avait demandé la libération de prisonniers, dont l’économiste australien Sean Turnell. Le chef de la junte, Min Aung Hlaing, lui a dit qu’il examinerait à l’avenir une demande visant à voir Suu Kyi et d’autres détenus.

L’origine du coup d’État

La lauréate du prix Nobel est jugée pour plus d’une douzaine d’infractions, dont la violation de la loi sur les secrets d’État et plusieurs chefs d’accusation de corruption. Elle a déjà été reconnue coupable de plusieurs crimes, mais a rejeté toutes les accusations.

Prak Sokhonn a déclaré qu’il comprenait que les critiques considèrent son voyage en Birmanie cette semaine comme une légitimation de la junte. Mais il a ajouté qu’il considérait cette visite de deux jours comme une étape positive vers la résolution de la crise, ce qui, selon lui, ne pouvait pas être fait pendant la présidence de l’Asean par le Cambodge cette année.

“La question birmane est compliquée, il faut beaucoup de temps pour trouver une solution, nous ne pourrons pas la résoudre pendant une présidence ou la présidence actuelle”, a-t-il déclaré aux journalistes à son retour au Cambodge.

“Je sais qu’il y a différents niveaux d’attentes concernant cette visite, je sais aussi que les gens veulent voir un cessez-le-feu et que je rencontre toutes les parties concernées, ainsi que le retour à la normale de la démocratie”, a-t-il déclaré.

“Je comprends les raisons des critiques, ils ne veulent pas que je donne une légitimité aux conseillers d’État”, a-t-il ajouté en faisant référence à la junte.

Le voyage de Prak Sokhonn a frustré les opposants à la junte du birmane parce qu’il était largement centré sur les généraux, la plupart des réunions avec les autres partis ayant été annulées.

Une exclusion de la Birmanie aux rendez-vous de l’Asean

L’Asean a interdit aux généraux de participer à ses sommets tant qu’ils n’auront pas constaté de progrès dans le “consensus” en cinq points convenu l’année dernière pour mettre fin à la violence.

La semaine dernière, les Nations unies ont déclaré que l’armée birmane avait commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité et qu’elle visait délibérément des civils. L’armée n’a pas encore répondu.

Gavroche-thailande.com – 26 mars 2022

Pourquoi l’envoyé de l’ASEAN est impuissant face aux militaires birmans
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer