Infos Birmanie

Birmanie : le chef de la junte se rendra en Russie la semaine prochaine

Print Friendly, PDF & Email

Le chef de la junte birmane se rendra la semaine prochaine en Russie pour des pourparlers économiques, a indiqué samedi un média d’Etat du pays d’Asie du Sud-Est. Min Aung Hlaing assistera au Forum économique oriental de Vladivostok, a précisé The Global New Light.

La Chine, l’Inde, le Japon ou encore le Kazakhstan y compteront également des représentants.

Le général s’entretiendra avec des responsables du gouvernement russe pour «consolider davantage la coopération» et les liens amicaux entre les économies et les gouvernements des deux pays, indique le média officiel. La visite du responsable birman survient alors que les deux gouvernements sont isolés diplomatiquement: Moscou en raison de son invasion de l’Ukraine, Naypyidaw pour son coup d’Etat militaire de l’an dernier.

Depuis qu’un putsch a renversé en février 2021 le gouvernement civil d’Aung San Suu Kyi, la Birmanie fait face à des sanctions occidentales et à une dégradation de ses relations diplomatiques. Min Aung Hlaing ne devrait pas être invité au sommet des dirigeants de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) qui se tient à Phnom Penh en novembre, ses membres étant insatisfaits de l’absence de progrès dans la résolution de la crise politique birmane.

Le putsch a fait plonger le pays dans le chaos. Près de 2.100 civils ont été tués par les forces de sécurité et plus de 15.000 arrêtés, d’après une ONG locale. Depuis février et l’invasion de l’Ukraine, les généraux au pouvoir en Birmanie ont cherché à renforcer leurs liens avec Moscou, leur principal allié et fournisseur d’armes, déclarant que les opérations militaires russes en Ukraine étaient «justifiées».

Le chef de la junte s’est rendu en «visite privée» à Moscou au mois de juillet, où il aurait rencontré des responsables du secteur du nucléaire et de l’agence spatiale russe Roscosmos. Son adjoint s’est également rendu en Russie en août. Lors d’un déplacement à Naypyidaw au début du mois d’août, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dit apporter son soutien aux efforts de la junte pour «stabiliser» le pays et organiser un scrutin national l’an prochain. Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a quant à lui appelé la communauté internationale à ne pas soutenir le projet de «simulacre» électoral de Naypyidaw.

Le Figaro avec Agence France Presse – 3 septembre 2022

Birmanie : le chef de la junte se rendra en Russie la semaine prochaine
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer