Infos Viêt Nam

Vietnam : une « nouvelle vague de répression » compromet les progrès effectués dans la lutte contre le changement climatique, selon plusieurs ONG

Print Friendly, PDF & Email

Une “nouvelle vague de répression” au Vietnam compromet les progrès effectués dans la lutte contre le changement climatique, ont écrit vendredi plusieurs groupes de défense des droits de l’homme au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, en visite à Hanoï.

Le chef de l’ONU, dans la capitale pour marquer le 45e anniversaire de l’adhésion du Vietnam, a averti en juillet que l’humanité était confrontée à un “suicide collectif” en raison de la crise climatique. Le pays communiste, dont l’économie est fortement tributaire du charbon, s’est engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Mais le régime autoritaire a également condamné cette année à des peines de prison quatre défenseurs de l’environnement, sur la base d’accusations d’évasion fiscale “forgées de toutes pièces”, déclarent les organisations de défense des droits dans une lettre ouverte adressée à M. Guterres.

“Ces prisonniers politiques sont les victimes emblématiques d’une nouvelle vague de répression au Vietnam qui, par une combinaison de menaces et de harcèlement judiciaire, menace les progrès dans la lutte contre le changement climatique”, peut-on lire dans la lettre, signée par 15 ONG dont Amnesty International et Human Rights Watch.

La lettre exhorte Antonio Guterres à “demander publiquement au gouvernement vietnamien de libérer” Nguy Thi Khanh, Mai Phan Loi, Bach Hung Duong et Dang Dinh Bach.

Nguy Thi Khanh, une militante pour le climat et l’énergie mondialement connue qui a remporté le prix Goldman pour l’environnement en 2018, a été condamnée à deux ans de prison en juin. Fondatrice de Green ID, l’une des organisations environnementales les plus en vue du Vietnam, elle avait été l’une des rares dans ce pays communiste à contester les plans du gouvernement en faveur du charbon.

Dang Dinh Bach, avocat et membre d’une ONG, s’efforçait d’informer les populations locales dont la santé et les moyens de subsistance étaient menacés par les projets d’exploitation du charbon et d’autres industries polluantes. Il a été condamné à cinq ans de prison.

Le courrier demande également au Vietnam de clarifier les obligations fiscales des ONG, estimant que la réglementation actuelle permet “des attaques à motivation politique contre les organisations de la société civile”.

Vendredi, M. Guterres doit rencontrer le président vietnamien Nguyen Xuan Phuc et visiter le mausolée d’Hô Chi Minh avant d’assister à une cérémonie commémorant le 45e anniversaire de l’adhésion du Vietnam aux Nations Unies.

Agence France Presse – 21 octobre 2022

Vietnam : une « nouvelle vague de répression » compromet les progrès effectués dans la lutte contre le changement climatique, selon plusieurs ONG
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer