Infos Viêt Nam

EVFTA : à la conquête d’un marché vaste mais exigeant

Une fois que l’Accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (EVFTA) entrera en vigueur, prévu en juillet prochain, les entreprises vietnamiennes entreront dans un vaste marché à fort potentiel. Cependant, elles doivent aussi satisfaire de nombreuses réglementations et normes strictes.

Selon le ministre de l’Industrie et du Commerce Trân Tuân Anh, en 2019, le chiffre d’affaires à l’exportation du Vietnam vers l’Union européenne a atteint 41,48 milliards d’USD et les importations ont atteint 14,91 milliards d’USD. Par conséquent, l’EVFTA, une fois en vigueur, nous aidera à faciliter les exportations et à diversifier les marchés.

L’EVFTA est une opportunité pour le Vietnam d’augmenter sa part de marché sur le marché européen ainsi que pour améliorer sa compétitivité. En conséquence, 85% des lignes tarifaires du Vietnam seront réduites à 0% juste après la date d’entrée en vigueur et, 7 ans plus tard, le taux des lignes tarifaires supprimées passera à 99%. L’EVFTA est en effet une excellente opportunité pour le Vietnam d’ouvrir une grande porte sur le marché de l’Union européenne, en particulier pour les entreprises exportatrices de produits agricoles tels que fruit du dragon, la mangue, le ramboutan, le pamplemousse et le durian, notamment.

Plus de 500 millions de consommateurs européens

L’EVFTA nous aide à réduire la dépendance du marché chinois et offrira de grandes opportunités aux entreprises vietnamiennes pour pénétrer un vaste marché potentiel avec plus de 500 millions d’habitants et un produit intérieur brut (PIB) d’environ 18 000 milliards d’USD“, a déclaré le ministre Trân Tuân Anh. Cependant, le ministre Trân Tuân Anh reconnait que les entreprises vietnamiennes seront également confrontées à de nombreux défis car l’UE est le “marché le plus exigent du monde“.

Le franchissement des barrières tarifaires ne signifie pas que nos biens et services seront acceptés par ce marché. L’Union européenne compte de nombreuses réglementations non seulement liées aux normes de produits, mais aussi en ce qui concerne ses processus de production. Par exemple, elle ne consomme jamais les produits de pêche illégale ou le bois provenant de forêts naturelles. Ou encore ses exigences en matière de travail et d’environnement font partie de celles les plus rigoureuses au monde.

Par conséquent, nos associations et entreprises doivent constamment être bien conscientes de ces exigences en vue d’exploiter les opportunités offertes par l’EVFTA. Le ministre de l’Industrie et du Commerce a déclaré que “le Vietnam devrait améliorer davantage la qualité de l’agriculture, en assurant sa traçabilité selon la demande de l’Europe”.

Selon la compagnie boursière SSI Securities Company, l’EVFTA profitera grandement aux exportations de prêt à porter du Vietnam vers l’Union européenne, connu comme le deuxième plus grand marché de produits vietnamiens. L’an passé, l’Union européenne a importé pour 4,4 milliards d’USD de vêtements vietnamiens, soit une augmentation de 2,2% par rapport à l’année précédente. Le prêt à porter représentait environ 10% des importations totales de l’Union européenne en provenance du Vietnam.

Le Vietnam bénéficie du Système de préférences généralisées (SPG) de l’UE pour les pays en développement, avec un taux préférentiel à 9% pour certaines lignes tarifaires. Après l’entrée en vigueur de l’EVFTA, le taux d’imposition selon la Règle de la nation la plus favorisée (NPF) remplacera automatiquement le SPG. Cela signifie qu’au cours des deux premières années de mise en œuvre de l’EVFTA, la plupart des vêtements nationaux ne bénéficieront pas de l’EVFTA, car le taux de la taxe selon la NPF est supérieur à celui du SPG, actuellement 9%. Mais, après trois à sept ans, la plupart des produits vietnamiens exportés vers l’Union européenne verront la taxe à l’exportation progressivement éliminée selon le tarif de la NPF de 12% à 0%.

Des réglementations rigoureuses

Cependant, en marge de ces potentialités, le marché européen pose également des défis à ses partenaires. Tout particulièrement avec l’Union européenne, l’un des marchés où les normes de qualité, d’hygiène et de sécurité alimentaire ainsi que les valeurs sociales sont les plus strictes. Le respect de ces engagements augmentera les coûts de conversion, de formation des ressources humaines, de gestion des risques et bien sûr réduira la compétitivité des entreprises.

D’après Pham Bình An, directeur du Centre de soutien à l’intégration internationale de Hô Chi Minh-Ville, pour exploiter les avantages que cet accord apporte, les entreprises exportatrices vietnamiennes doivent améliorer rapidement leur compétitivité. Il leur faut se renseigner activement et intégrer le contenu des engagements du Vietnam et des partenaires pour se préparer à la conformité dès que l’EVFTA entrera officiellement en vigueur.

Face à ces exigences de qualité, les entreprises vietnamiennes doivent rapidement rattraper la tendance, accélérer l’application de la technologie dans la production, améliorer la capacité de gestion et participer aux chaînes d’approvisionnement de l’industrie pour assurer la traçabilité.

D’autre part, Vu Xuân Phong, vice-président du Centre d’arbitrage international du Vietnam, a souligné que dans le processus d’intégration, il existe également de nombreux risques de différends commerciaux internationaux. Par conséquent, les entreprises doivent comprendre les réglementations nationales et internationales et les engagements spécifiques de chaque marché afin de développer des mécanismes de gestion des risques adaptés et utiliser efficacement les outils de règlement des différends dans le commerce ou l’investissement international.

En bref, pour pénétrer le marché de l’Union européenne, les entreprises vietnamiennes doivent comprendre la nature et les exigences de leurs partenaires et améliorer leur production afin qu’elles puissent profiter pleinement des avantages qu’apportera cet accord de nouvelle génération.

Par Linh Thao – Le Courrier du Vietnam – 23 février 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer