Infos Birmanie

65 militaires birmans punis « pour recrutement d’enfants-soldats »

L’armée régulière birmane a annoncé avoir sanctionné 28 officiers et 37 soldats parce qu’ils avaient recruté des enfants-soldats.

L’information provient d’un rapport qui vient d’être rendu public par le ministère de la Défense – qui en Birmanie n’est pas sous le contrôle du gouvernement civil ou du parlement – et qui compile des données sur les quatre dernières années écoulées, en s’appuyant également sur d’autres rapports déjà connus des années précédentes. Le rapport ne précise en revanche pas le type de sanctions prises ni ne rentre dans les détails sur les lieux, les personnes, les punitions. Le rapport rappelle que l’armée régulière birmane – la Tatmadaw – collabore depuis 2012 avec les Nations Unies sur la lutte contre le recrutement militaire des enfants à travers le Groupe de surveillance et d’information conjoint.

Depuis 2012, 1 006 soldats qui avaient moins de 18 ans ont été rendus à la vie civile, note le document. En outre, 681 officiers et 3121 soldats ont bénéficié d’une formation spécifique sur ces questions, formation assurée par le Groupe de surveillance et d’information conjoint, en accord avec la résolution 1612 du Conseil de sécurité des Nations-Unies, qui donne mandat à des agents des Nations Unies pour assurer une surveillance et une dénonciation en cas de violences contre des enfants, comme les tuer, les violer, les recruter – même s’ils sont volontaires -, attaquer des écoles ou des hôpitaux, leur refuser un accès à de l’aide humanitaire.

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) considère que si la Tatmadaw a en effet fait de gros progrès, il en reste encore pas mal à faire. Mais l’Unicef pointe aussi du doigt sept mouvements rebelles combattants de Birmanie – à savoir l’Armée démocratique bienveillante karen, l’Armée pour l’indépendance du Kachin, l’Armée de libération nationale karen, le Conseil de paix de l’armée de libération nationale karen, l’Armée karenni, l’Armée de l’état de Shan du Sud et l’Armée pour un état Wa Uni – pour continuer à recruter et utiliser des enfants soldats. Ce que les dirigeants de ces mouvements nient, bien entendu…

Lepetitjournal.com – 30 avril 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer