Infos Viêt Nam

Les Saïgonnais étouffent sous la canicule

À Hô Chi Minh-Ville et dans les provinces du Sud, le pic de chaleur se maintient autour des 38-39°C. Ces fortes températures ont un impact négatif sur la santé des gens.

Les activités quotidiennes à l’extérieur sont ainsi bouleversées. Les médecins ont prévenu la population des mesures à prendre pour bien se protéger face à la canicule.

Selon le  Centre de météorologie et d’hydrologie du Sud, la  canicule touche toutes les provinces du Sud depuis quelques jours.

La température diurne moyenne a été de 37°C. Dans certains lieux, on a même enregistré des 38-39°C à midi. Lê Thi Xuân Lan, experte audit Centre, a déclaré qu’à partir de 9 heures, les UV étaient déjà à l’indice 10-11, soit extrêmement élevé,  avec des risques pour la peau ou les yeux en cas d’exposition au soleil pendant environ 15 minutes sans protection. “La température mesurée peut être de  37°C, mais la température que les humains ressentent peut atteindre facilement les 40 voire 42°C“, a prévenu Mme Lan.

Ces derniers jours, limiter ses déplacements entre 11h et 14h reste une mesure de prudence pour tous. Cependant, il faut bien travailler et gagner sa vie ! Ainsi, de nombreuses personnes doivent-elles se déplacer sous le soleil accablant.

Pham Quôc Bao, employé d’une entreprise de livraison rapide, est tombée malade après une semaine de livraison en plein cagnard. Il faut dire que midi est le pic d’activité pour les livreurs. “Normalement, mes livraisons se passent bien, mais ces jours-ci, la chaleur  m’a épuisé”, a déclaré Bao.

Trân Van Ut est chauffeur de mototaxi. Il a dû refuser de très nombreux clients à midi car il n’avait pas la force de les transporter.

Ces derniers jours, les élèves de Hô Chi Minh-Ville sont retournés à l’école après une longue pause. Cette  chaleur accablante entraîne de grosses fatigues pour les élèves. Ayant deux enfants à l’école primaire, Mai Thi Hai (habitante du 8e arrondissement) a confié : “À cause de cette  longue pause et de la canicule, mes enfants ont beaucoup de mal à se réadapter. Il leur manquent beaucoup d’énergie”.

Certaines écoles n’ont pas encore réorganisé la demi-pension, ce qui oblige les parents à accompagner leurs enfants sous un soleil brûlant. Ngô Thi Thuy (habitante de l’arrondissement de Thu Duc) juge cette situation inacceptable : “De nombreux écoles organisent la demi-pension. Par contre, à l’école de mon enfant, l’enseignement se termine à 11 heures. Ainsi, nous devons aller le chercher lorsque le soleil est à son zénith. C’est horrible !”.

La chaleur fait également tomber malade de nombreux enfants. À l’hôpital pédiatrique numéro 1, de nombreux parents ont  amené leurs enfants pour  des problèmes gastro-intestinales  ou respiratoires. 

Le Docteur Pham Van Hoàng, chef du Département d’examen médical de l’Hôpital pédiatrique, a informé que “la   chaleur rend les enfants plus sensibles aux troubles liés à l’eau et aux électrolytes en raison de la transpiration excessive, de l’activité respiratoire accrue, ce qui les épuise“. Chaque jour, son unité reçoit environ 2.500 enfants.

Comment se protéger de la canicule ?

Selon le Docteur Nguyên Triêu Vu, chef du Département d’oncologie, de l’Hôpital de Thu Duc, les températures sont trop élevées et le rayonnement ultraviolet (UV) dans la région de Hô Chi Minh-Ville Minh est à l’indice 9 (niveau très élevé), pouvant entraîner des cancers de la peau.

Le médecin Trân Nguyên Anh Tu, de l’Hôpital de dermatologie de Hô Chi Minh-Ville, a informé qu’il a examiné de nombreux cas de peau irritée, de démangeaisons, d’acné à cause d’une surexposition au soleil ou d’une sudation abondante.

Les médecins ont adressé des recommandations à la population. En premier lieu, il est fortement déconseillé de limiter ses déplacements entre 10 heures et 16 heures. De plus, le port de vêtements qui couvrent l’intégralité du corps est particulièrement judicieux. Il est aussi nécessaire de porter un chapeau, des lunettes de soleil voire d’utiliser des crèmes protectrices.

En outre, il faut s’abreuver régulièrement pour éviter toute déshydratation, et consommer des fruits riches en eau comme oranges, pamplemousses ou pastèques.

Par Quang Châu – Le Courrier du Vietnam – 17 mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer