Infos Viêt Nam

Le Vietnam organise un dépistage massif après la découverte d’un nouveau foyer

Les autorités vietnamiennes organisent un dépistage massif sur plus de 20.000 habitants de Hanoï qui ont récemment séjourné dans la ville touristique de Da Nang où ont été signalés les premiers cas de coronavirus dans le pays depuis plus de trois mois.

Le ministère de la Santé a exhorté tous ceux qui se sont rendus à partir du 1er juillet dans cette station balnéaire du centre du Vietnam à se manifester. «21.000 personnes sont rentrées dans la capitale en provenance de Da Nang. Elles doivent contacter les autorités afin d’être testées d’ici samedi», a indiqué le maire de Hanoï, Nguyên Duc Chung. «Organiser des tests rapidement est une bonne chose pour protéger notre communauté», a réagi à l’AFP un habitant de la capitale en passe d’être dépisté.

Politique stricte de quarantaine

Pendant 99 jours, le Vietnam n’avait pas enregistré de nouveaux cas de Covid-19 et semblait avoir réussi à juguler le virus grâce à une politique stricte de quarantaine et de suivi des personnes infectées. Mais depuis la réapparition de l’épidémie à Da Nang le week-end dernier, qui s’est propagée depuis dans plusieurs villes du pays dont Hanoï où deux nouveaux cas ont été recensés, quelque 40 malades ont été répertoriés.

La capitale vietnamienne a interdit les grands rassemblements et ordonné la fermeture des bars à partir de minuit mercredi, les autorités craignant l’apparition d’une deuxième vague. La majorité des 1,1 million d’habitants de Da Nang sont pour leur part invités à ne quitter leur domicile qu’en cas de nécessité absolue et les liaisons pour rejoindre la ville ont été interrompues. «Les rues, les restaurants et les plages étaient remplis de touristes il y a encore quelques jours. Maintenant, tout est de nouveau vide», a déploré un habitant de la station balnéaire. «Je ne sais pas comment notre ville pourra se remettre» de ce nouveau coup, a-t-il ajouté.

Depuis la détection des premiers cas au Vietnam en janvier, 459 contaminations au Covid-2019 ont été recensées sans aucun décès. Des représentants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont à plusieurs reprises mis en avant la rapidité avec laquelle Hanoï avait réagi pour tenter de contrôler l’épidémie.

Le Figaro avec Agence France Presse – 30 juillet 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer