Infos Cambodge

Disparition de Douglas Latchford, expert, collectionneur, et présumé trafiquant

Print Friendly, PDF & Email

L’information est donnée dans l’édition du 28 août du New York Times. Douglas A.J. Latchford, expert en antiquités khmères, est décédé à 88 ans Grand collectionneur de reliques cambodgiennes, il a contribué à la préservation de la culture khmère.

Il a également été accusé de complicité dans des pillages et des trafics de trésors culturels cambodgiens.

Le Cambodge lui avait accordé sa plus haute décoration. Douglas A. J. Latchford, grand collectionneur et expert en art khmer, est décédé à 88 ans.

Cet  éminent collectionneur d’antiquités cambodgiennes avait accumulé les éloges pour ses travaux scientifiques sur l’art de l’empire khmer, avant d’être inculpé l’année dernière par les procureurs américains pour trafic illicite de ces mêmes objets. Il est décédé le 2 août chez lui à Bangkok. Il avait 88 ans.

Selon son certificat de décès, la cause en était une défaillance d’organe provoquée par des complications de la maladie de Parkinson.

Bon vivant, M. Latchford était connu depuis un demi-siècle comme un accumulateur cultivé de sculptures et de bijoux khmers de qualité muséale. En 2008, le gouvernement cambodgien lui a décerné la Grand-Croix de l’Ordre royal de Monisaraphon, l’équivalent d’un titre de chevalier, pour avoir fait don d’argent et d’objets à ses musées d’État. Il l’a même invité à devenir citoyen cambodgien.

“Le Cambodge a toujours reconnu la contribution unique de M. Latchford à l’érudition et à la compréhension de la culture khmère”, a déclaré Chhay Visoth, le directeur du Musée national du Cambodge, dans un courriel.

Archéologues et traqueurs d’antiquités

Mais M. Latchford avait d’ardents détracteurs, parmi lesquels des archéologues et des traqueurs d’antiquités. Certains l’accusaient d’acquérir des trésors qu’il savait avoir été volés dans des temples khmers éloignés et vieux de mille ans, et d’opérer aux marges douteuses du commerce des antiquités en Asie du Sud-Est.

En novembre 2019, les procureurs fédéraux de New York l’ont accusé de trafic d’antiquités cambodgiennes pillées et de falsification de documents. Selon la justice américaine, il s’était “construit une carrière grâce à la contrebande et à la vente illicite d’antiquités cambodgiennes inestimables, provenant souvent directement de sites archéologiques”. Un conseiller juridique de longue date de M. Latchford a déclaré que ce dernier était dans le coma à l’époque et incapable de réfuter les accusations.

Gavroche-thailande.com – 31 Août 2020

Disparition de Douglas Latchford, expert, collectionneur, et présumé trafiquant
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer