Infos Thailande

La Banque de Thaïlande met en garde face au risque de désastre touristique

Selon la Banque de Thaïlande, l’industrie du tourisme sera confrontée à des difficultés encore plus graves l’année prochaine, si le gouvernement continue à bloquer l’entrée des voyageurs étrangers.

Don Nakornthab, directeur principal du département économique et politique, a expliqué au Bangkok Post que les arrivées de touristes internationaux ont été revues à la baisse. Elles s’élevaient précédemment à 8 millions cette année et 16 millions en 2021.

Désormais, le ministère du Tourisme et des Sports et le Conseil national de développement économique et social fixent leurs projections à 6,7 millions d’arrivées de visiteurs étrangers cette année et à 12 millions l’année prochaine.

Cette divergence de 1,3 million pour 2020 devrait entraîner une baisse supplémentaire de 0,5 % du PIB de la Thaïlande, déclare M. Don.

Le Royaume n’a accueilli aucun touriste étranger pour le quatrième mois consécutif en juillet. Ceci résulte du maintien des restrictions sur les voyages pour tenter de prévenir une deuxième vague épidémique de coronavirus Covid-19.

En 2019, les arrivées de visiteurs internationaux en Thaïlande s’élevaient à 40 millions. Les revenus ainsi générés par le secteur du tourisme représentaient près de 20 % du PIB.

Compte tenu du maintien des restrictions sur les vols commerciaux, le nombre de voyageurs étrangers devrait purement et simplement chuter de 100 % d’une année sur l’autre entre avril et décembre, indique M. Don.

Dans ce contexte, il estime que le gouvernement doit envisager de prendre des mesures appropriées pour permettre aux voyageurs de revenir en Thaïlande, en vue de stimuler le tourisme et le redémarrage économique.

Sombre contexte économique global en Thaïlande

« Si les étrangers ne peuvent toujours pas visiter le pays, l’impact sur la croissance de la Thaïlande sera encore plus grave l’année prochaine. Le gouvernement doit trouver un équilibre entre mesures en faveur du tourisme et maîtrise de l’épidémie », explique M. Don.

La banque centrale a également pris en compte la possibilité d’une deuxième vague, dans la mesure où d’autres pays asiatiques ont été confrontés à cette situation. De nouvelles infections autour de 20 à 30 cas par jour restent supportables, ajoute-t-il.

Après avoir touché le fond au second trimestre, l’économie thaïlandaise et internationale a continué sa très lente reprise en juillet, uniquement soutenue par les dépenses publiques et l’assouplissement des mesures de confinement.

La consommation privée, les exportations de marchandises et la production manufacturière ont présenté des décrochages moins marqués.

En juillet, les exportations se sont contractées de 11,9 %, un chiffre inférieur à la baisse de 24,6 % enregistrée en juin. Si l’on exclut les ventes d’or, celles-ci ont toutefois reculé de 14,3 %.

En revanche, l’investissement privé s’est effondré de 12,8 % en juillet, contre 10,2 % le mois précédent. Cela reflète la fragilité de la confiance des opérateurs, dans un contexte de profonde incertitude.

Le marché du travail s’est quant à lui quelque peu redressé. Le nombre de personnes inscrites en chômage partiel a diminué, en cohérence avec la reprise des activités économiques. Cependant, les perspectives d’emploi restent globalement moroses.

Par Nicolas – Siam Actu – 6 septembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer