Infos Birmanie

La forte progression du Covid-19 en Birmanie inquiète les pays voisins

La Birmanie vient de passer le cap des 3 000 contaminations et la tendance n’est pas bonne. L’avancée du virus sur le sol birman semble incontrôlable et oblige les pays voisins à renforcer les contrôles aux frontières.

Entre la Birmanie et la Thaïlande, il y a 1 800 kilomètres de frontière commune. L’armée thaïlandaise vient de renforcer ses rondes et d’installer des barbelés aux points de passage les plus connus. Bangkok veut à tout prix éviter que des Birmans porteurs du Covid-19 ne pénètrent illégalement sur son territoire.

Inquiétude aussi en Chine, où la ville de Ruili va devoir rester confinée. Située à quelques kilomètres de la Birmanie, c’est un carrefour très fréquenté par les migrants qui cherchent du travail en Chine. Cette commune de plus de 200 000 habitants connaît une augmentation soudaine du nombre de ses infections.

Car en Birmanie, les chiffres ont explosé en quelques jours avec +30% de contaminations en une semaine. C’est la région de Rangoun, la capitale commerciale, qui concentre le plus de cas, suivie de l’État d’Arakan, dans l’ouest du pays.

La situation se dégrade au point que l’opposition se dit très inquiète et réclame le report des élections législatives prévues le 8 novembre. Pour l’instant, la Commission électorale ne veut pas changer le calendrier.

Radio France Internationale – 16 Septembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer