Infos Birmanie

Un proche d’Aung San Suu Kyi emprisonné par la junte décède du Covid-19

Print Friendly, PDF & Email

Un proche de l’ex-dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, interpellé par la junte dans les heures qui ont suivi le coup d’Etat militaire du 1er février, est décédé mardi après avoir contracté le Covid-19 en prison, a-t-on appris auprès des autorités.

Accusé de sédition, Nyan Win, 78 ans, ex-porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti de Suu Kyi, était détenu dans la prison d’Insein à Rangoun, qui abrite de nombreux prisonniers politiques.

Il avait été détecté positif au coronavirus le 11 juillet et transféré à l’hôpital“, a déclaré Zaw Min Tun, porte-parole de la junte. “Il est décédé mardi à 09H00 du matin“, a-t-il ajouté, indiquant que l’homme politique souffrait d’hypertension et de diabète.

Sous le précédent régime militaire, Nyan Win était la seule personne autorisée à rencontrer Aung San Suu Kyi, assignée à résidence pendant près de 15 ans, par intermittence de 1990 à 2010.

La Birmanie a plongé dans le chaos depuis le passage en force des généraux qui a mis fin à une parenthèse démocratique de 10 ans.

Plus de 900 civils ont été tués par les forces de sécurité et près de 5.300 placés en détention. 

Face à cette répression violente, des milliers de Birmans ont cessé le travail, paralysant des secteurs entiers de l’économie et des milices citoyennes ont pris les armes contre les militaires.

Le pays, très pauvre, est par ailleurs confronté à une flambée épidémique de coronavirus sans précédent avec plus de 5.000 cas quotidiens enregistrés ces derniers jours, contre moins de 50 début mai. 

Agence Belga – 20 juillet 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer