Infos Thailande

La Thaïlande approuve 1,39 milliard € d’aides aux faibles revenus

Le gouvernement thaïlandais a approuvé mardi une enveloppe de 51 milliards de bahts (1,39 milliard d’euros) destinée à stimuler la consommation intérieure sous forme d’aides en espèces.

La Thaïlande a subi au deuxième trimestre sa plus forte contraction depuis plus de deux décennies, les mesures prises par les autorités pour contrer l’épidémie de Covid-19 ayant laminé le tourisme et miné la confiance des ménages et des investisseurs.

Le plan d’aide financière prévoit d’octroyer 500 bahts mensuels supplémentaires pendant trois mois d’octobre à décembre à quelque 14 millions de personnes à faible revenu enregistrées dans le programme de protection sociale de l’État, soit une aide totale de 21 milliards de bahts.

Le gouvernement offrira en parallèle 30 milliards de bahts à 10 millions de personnes sous forme de bons d’achat au cours du dernier trimestre de l’année, selon le porte-parole du gouvernement Anucha Burapachaisri. Ce programme de copaiement doit permettre aux personnes inscrites d’effectuer leurs achats dans de petits magasins à moitié prix, l’autre moitié étant financée par l’Etat dans la limite de 50 bahts par jour. Cela constitue une diminution substantielle de l’enveloppe initialement prévue qui visait à donner 45 milliards de bahts à 15 millions de personnes, a-t-il souligné.

Selon Danucha Pichayanan, secrétaire général adjoint du Conseil national de développement économique et social, cité par le Bangkok Post, environ 3,6 millions de personnes en Thaïlande gagnant moins de 30.000 bahts par an reçoivent une aide financière mensuelle de 300 bahts au titre du régime de protection sociale de l’État. Dès lors que le programme de distribution en espèces entrera en vigueur, cette aide augmentera à 800 bahts.

Pour les quelque 10,3 millions de personnes qui gagnent entre 30.000 et 100.000 bahts par an, l’aide financière mensuelle passera de 200 à 700 bahts.

La Thaïlande a depuis juin assoupli la plupart de ses restrictions sanitaires, l’épidémie étant terminée depuis fin mai dans le royaume, mais l’interdiction d’entrée sur le territoire aux étrangers depuis avril affecte plusieurs secteurs au premier rang desquels le tourisme et les exportations. 

Selon un groupement d’association professionnelles au moins 3,2 millions d’emplois ont été perdus depuis le début de la crise du Covid-19, parmi lesquels plus de 2,5 millions de personnes ne bénéficient pas de la sécurité sociale.

Le taux de suicide a augmenté de 22% au cours des six premiers mois dans le royaume plébiscité en août par l’OMS pour sa gestion du Covid-19.

Lepetitjournal.com avec Reuters – 23 Septembre 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer