Infos Thailande

La Thaïlande en crise se cherche un nouveau ministre des Finances

Après la démission inattendue de son ministre des Finances, la Thaïlande cherche un remplaçant capable de guider son économie à travers la crise du coronavirus. Plusieurs noms émergent dont celui du patron de la banque centrale sortant.

Le banquier Predee Daochai a démissionné de ses fonctions de ministre des Finances, la semaine dernière, après seulement trois semaines au poste, alors que le gouvernement se débat avec une crise économique sans précédent provoquée en bonne partie par une stratégie de contrôle de l’épidémie de Covid-19 rivée sur le risque zéro.

Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha s’est contenté de lancer mardi dernier que le poste serait pourvu au moment opportun, mais les investisseurs souhaitent une nomination rapide et bien sentie pour assurer la continuité des politiques déjà engagées et renforcer la confiance.

Le vice-ministre des Finances, Santi Promphat, ancien ministre des Transports ayant travaillé dans trois administrations différentes, s’est dit tout à fait “disposé à œuvrer pour le pays” et d’ores et déjà prêt à travailler.

“J’ai l’expertise et la capacité nécessaires pour gérer la pression de la situation économique actuelle”, a-t-il déclaré aux journalistes peu après le départ de Predee Daochai.

“Dans une telle crise, je peux commencer à travailler immédiatement”.

Directeur du parti au pouvoir Palang Pracharat, Santi Promphat avait servi dans le gouvernement de Yingluck Shinawatra, renversé par le coup d’État de 2014 dirigé par Prayuth Chan-O-Cha.

D’autres noms de prétendants potentiels au poste de ministre des Finances circulent dans les médias locaux comme Pailin Chuchottaworn, ancien PDG du groupe pétrolier thaïlandais PTT, ou encore le gouverneur sortant de la banque centrale, Veerathai Santiprabhob.

Pailin Chuchottaworn est responsable de la mise en œuvre des plans de relance en tant que chef de l’un des deux comités du groupe de travail chargé de relancer l’économie, dont les prévisions annoncent une contraction de 8,5% cette année.

Veerathai Santiprabhob est lui aussi membre de ce groupe de travail et son mandat de chef de la banque centrale se termine le 30 septembre.

Cependant, ce dernier a déclaré à Reuters pas plus tard que le 28 août qu’il prévoyait de s’atteler à des travaux universitaires, d’aider des organisations caritatives et de siéger au conseil d’administration de certaines entreprises.

“Je ne recherche pas d’emploi à plein temps … mais je continuerai à être un macro-économiste, c’est sûr”, avait-il déclaré lors de l’entretien.

Interrogé sur un éventuel engagement en politique, Veerathai avait répondu: “Certainement pas”.

Lepetitjournal.com avec Reuters – 8 Septembre 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer