Infos Thailande

Les vignobles thaïlandais, un exemple pour l’Asie du Sud-Est

Print Friendly, PDF & Email

Le vignoble de GranMonte, au nord-est de Bangkok, est bordé de montagnes, ce qui donne à cette vallée élevée un abri contre les intempéries.

C’est une combinaison de chance et de bonne planification qui a permis à Nikki Lohitnavy, viticultrice et œnologue, de transformer cette ancienne plantation de cajous en l’une des exploitations viticoles les plus sophistiquées de la région. Aujourd’hui, celle-ci cherche à exporter son modèle.

“Nous avons un hiver frais et sec et cette partie de la Thaïlande a un air froid qui vient de Chine et du Vietnam. C’est un bel endroit pour cultiver du raisin”, dit-elle.

Ce n’est pas seulement l’emplacement qui a fait de GranMonte l’un des vignobles les plus importants de Thaïlande, produisant environ 100 000 bouteilles de vin par an. Compte tenu du climat difficile, Nikki a fait appel à des technologies climatiques avancées et à la surveillance pour tirer le meilleur parti de ses plantations.

Le vignoble est son terrain de jeu, où l’expérimentation et l’analyse sont une nécessité pour produire des raisins de qualité loin de leur habitat d’origine. La science et les données sont profondément ancrées, de la culture au bouchon, et cette forme d’agriculture de précision permet de faire face aux caprices de la nature.

“La viticulture tropicale est tellement nouvelle que je ne pense pas qu’il y ait de manuel sur le sujet. Nous avons trouvé six nouvelles variétés qui fonctionnent ici. Nous sommes toujours en train d’expérimenter avec différents porte-greffes et clones”, dit-elle.

Outre les cépages de souche comme la Syrah et le Chenin Blanc, elle a obtenu des succès avec d’autres cépages, dont le Cabernet Franc, le Petit Verdot, le Durif, le Viognier et le Verdelho.

S’adapter au climat

“Quand nous comprenons la science qui se cache derrière, nous pouvons nous adapter.”

Alors que la planète se réchauffe, c’est le type d’approche qui pourrait définir la viticulture dans le monde dans les prochaines décennies.

Le changement climatique rend la viticulture et la vinification de plus en plus problématiques dans les endroits où le raisin est cultivé depuis des générations, notamment en Europe. Certaines régions sont plus touchées que d’autres, car elles se réchauffent, le régime des pluies change et les saisons deviennent moins prévisibles.

Un fruit très sensible

Pour le raisin, un fruit très sensible, les effets se font sentir sur la vigne et dans la bouteille.

Mais la viticulture et la vinification n’ont jamais été simples en Thaïlande, une région où le mercure s’élève régulièrement et où les longues périodes de sécheresse peuvent être ponctuées par des pluies de mousson.

La Thaïlande n’a pas une longue histoire de la viticulture, mais elle est en train de se faire une réputation croissante, malgré un petit nombre de vignobles en activité. Son succès relatif fait tourner la tête des producteurs dans d’autres parties du monde.

Gavroche-thailande.com – 16 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer