Infos Thailande

Le 25 février, le débat constitutionnel va reprendre

Print Friendly, PDF & Email

La Constitution thaïlandaise actuelle parrainée par l’ex junte militaire fait partie des chartes les plus contestées de l’histoire du royaume. Elle est aussi sans doute l’une des plus difficiles à modifier.

Les législateurs doivent délibérer sur le sujet les 24 et 25 février. La troisième lecture aura lieu 15 jours plus tard et le vote est prévu à la mi-mars.

Une  motion mettant en cause la constitutionnalité de la réécriture a été proposée par un groupe de sénateurs et de députés au pouvoir de Palang Pracharath. La plupart des 366 votes favorables à cette motion provenaient de 230 sénateurs et 113 députés de Palang Pracharath, tandis que le reste de la coalition au pouvoir – les partis Bhumjaithai, Démocrate et Chartthaipattana – s’est joint à l’opposition pour s’opposer à la motion.

Les partisans de la motion affirment que la Constitution actuelle autorise la modification de ses articles, mais ne permet pas la rédaction d’une nouvelle charte puisque celle ci a été approuvée lors d’un référendum national.

Une charte qualifiée de «non démocratique»

Les opposants, cependant, soutiennent qu’aucune décision n’est prise pour rédiger une nouvelle charte puisque les deux premiers chapitres sur les dispositions générales et la monarchie sont laissés intacts.

Depuis que le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a repris ses fonctions après les législatives de mars 2019, l’opposition a pris plusieurs mesures pour modifier une charte qu’elle qualifie de «non démocratique», mais toutes ont été bloquées par le gouvernement et le Sénat. 

Panels parlementaires

En décembre 2019, un panel de la Chambre présidé par Pirapan Salirathavibhaga, conseiller de Prayut, a été créé pour étudier quelles parties de la Constitution actuelle devraient être modifiées et comment. Puis, en septembre 2020, un autre panel parlementaire, présidé par le député de liste du parti Palang Pracharath, Virat Rattanaset, a été mis en place pour étudier si six projets d’amendements à la charte devaient être acceptés en première lecture. 

Les six propositions d’amendement de la Constitution font suite à la pression croissante des manifestants dirigés par des jeunes qui demandent la démission de Prayut, une Constitution plus démocratique et une réforme de la monarchie.

Gavroche-thailande.com – 17 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer