Infos Viêt Nam

Le Vietnam appelle les parties à engager un dialogue

Print Friendly, PDF & Email

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a appelé vendredi 26 février les parties au Myanmar à éviter d’aggraver les tensions et à engager un dialogue en vue d’une solution satisfaisante et conforme à la Constitution, à la loi ainsi qu’aux aspirations et à la volonté du peuple.

Lors d’une réunion informelle de l’Assemblée générale de l’ONU sur le Myanmar, vendredi 26 février, Dang Dinh Quy a souligné que les développements actuels de la situation au Myanmar étaient préjudiciables à la stabilité, au développement et aux intérêts légitimes de la population birmane.

Selon l’ambassadeur vietnamien, la communauté internationale doit soutenir et faciliter la transition démocratique au Myanmar, respecter l’indépendance, la souveraineté nationale et le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un État, en garantissant la sécurité, l’accès humanitaire et les services essentiels pour la population de ce pays, en particulier les personnes vulnérables.

L’ambassadeur vietnamien a souligné que son pays souhaitait que le Myanmar soit bientôt stable, pour son propre développement ainsi que pour la paix, la stabilité, la coopération régionale et le processus d’édification de la Communauté de l’ASEAN (Association des Nations d’Asie du Sud-Est). Il a affirmé le soutien du Vietnam pour les efforts et le rôle de médiation de l’Envoyée spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour le Myanmar, Christine Schraner Burgener, l’encourageant à travailler avec l’ASEAN sur la situation au Myanmar.

Dang Dinh Quy a également déclaré que l’ASEAN soutenait les efforts du Myanmar pour instaurer la paix, la stabilité et la primauté du droit, promouvoir la réconciliation, assurer un développement durable. Il a informé des efforts promus par l’ASEAN, y compris une déclaration du Président de l’ASEAN sur cette question, et a appelé la communauté internationale à soutenir le bloc dans la prévention du risque de violence et l’assistance à des millions de Birmans qui subissent les conséquences économiques du COVID-19.

Selon l’ambassadeur Dang Dinh Quy, dans tous les dialogues et mesures d’instauration de la confiance au Myanmar, l’homme doit toujours être placé au centre.

Agence Vietnamienne d’Information – 27 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer