Infos Birmanie

Birmanie : quatre opposants à la junte tués dans des affrontements avec les forces de sécurité

Print Friendly, PDF & Email

Quatre opposants à la junte ont été tués et plusieurs membres des forces de sécurité blessés mardi 22 juin en Birmanie, en ébullition depuis le coup d’État du 1er février qui a renversé Aung San Suu Kyi.

Les affrontements ont éclaté lors d’une opération de l’armée et de la police dans une maison de Mandalay, seconde ville du pays. Quatre «terroristes» sont morts et huit ont été arrêtés en possession de mines artisanales, de grenades et d’armes légères, a indiqué la junte dans un communiqué. «Des membres des forces de sécurité ont été gravement blessés», a-t-elle ajouté.

Manifestations, économie paralysée par des grèves massives, recrudescence des affrontements entre l’armée et des factions ethniques rebelles: la Birmanie est en ébullition depuis le putsch qui a mis fin à une parenthèse démocratique de 10 ans.

Le mouvement de contestation est réprimé dans le sang par les forces de sécurité qui ont tué ces derniers mois plus de 870 civils, dont des femmes et des enfants, selon l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP). Plus de 5000 personnes ont été placées en détention, des ONG dénonçant des cas d’exécutions extra-judiciaires, de tortures ou de violences envers les femmes. Ces exactions ont poussé de nombreux opposants à la junte à former une «Force de défense du peuple» (PDF), composée de civils qui ripostent aux forces de sécurité avec des armes artisanales. Mais ces milices citoyennes ont du mal à rivaliser avec l’armée, dotée de moyens très importants.

Le Figaro avec Agence France Presse – 22 juin 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer