Infos Viêt Nam

Trop de pesticides dans l’agriculture vietnamienne

Print Friendly, PDF & Email

L’utilisation d’engrais et de pesticides dans les provinces vietnamiennes du delta du Mékong a diminué au fil des ans mais elle reste supérieure à la moyenne nationale, alors qu’elle s’avère inefficace.

Le chef du département de la protection des végétaux, Hoàng Trung, a révélé cette information lors d’une conférence sur l’utilisation de ces produits chimiques dans la région.

“L’efficacité n’est pas élevée et une utilisation inappropriée entraîne également un gaspillage de ressources et des coûts plus élevés, ainsi que la résistance des parasites aux médicaments, ce qui a un impact négatif sur le travail de prévention et de contrôle des parasites”, a déclaré M. Trung.

Le plus grand pôle agricole du Vietnam

La région du delta du Mékong est un pôle agricole du Vietnam, contribuant à plus de 50 % de la production agricole, à plus de 90 % des exportations alimentaires et à environ 70 % des fruits dans l’ensemble du pays.

Selon le ministère, le Vietnam reconnaît 24 491 produits fertilisants en circulation dans tout le pays, dont 80,4 % ne sont pas biologiques en décembre 2020.

Parmi eux, les provinces du delta du Mékong en comptent 5 265, soit 21,5 % du total des produits fertilisants du pays.  L’utilisation moyenne d’engrais dans la région est de près de 1,1 tonne par hectare, soit 42 % de plus que la moyenne nationale. Les localités à forte utilisation d’engrais dans la région sont Bến Tre, Tiền Giang, An Giang et Vĩnh Long.

6,27 kilos de pesticides par hectare

Parmi les 4 021 noms commerciaux de pesticides dont l’utilisation est autorisée au Vietnam, les entreprises basées dans les pays du delta du Mékong ont enregistré 1 207 noms commerciaux, soit 31,2 % du total.

L’utilisation moyenne de pesticides dans la région est de 6,27 kg par hectare, soit environ 39,5 pour cent de plus que la moyenne nationale. Tiền Giang, Đồng Tháp et Hậu Giang sont les provinces qui en utilisent le plus.

Un manque de compétences ?

L’Association des pesticides du Vietnam a déclaré qu’il était nécessaire d’organiser des formations pour les agriculteurs et les agents de pesticides afin d’améliorer leurs connaissances sur l’utilisation correcte et efficace de ces produits dans l’agriculture.

L’utilisation de pesticides biologiques est une tendance inévitable, il est donc nécessaire d’avoir des politiques plus spécifiques. Selon l’association, les organismes de gestion doivent également réduire les exigences liées à la demande de reconnaissance des pesticides biologiques, ainsi que les taxes d’importation et les taxes sur les produits fabriqués localement.

Võ Quan Huy, directeur de la société Huy Long An, a déclaré que les agriculteurs devraient être instruits et encouragés à collecter les résidus végétaux et les déchets d’élevage pour produire des engrais organiques. Il a également recommandé des modèles pratiques et créatifs d’engrais organiques que les agriculteurs peuvent apprendre et appliquer.

Les représentants des départements de l’agriculture et du développement rural des provinces du Mékong ont déclaré que leurs localités encouragent les progrès technologiques dans l’agriculture afin de cultiver et de développer des produits propres et de qualité.

Par Jean Michel Gallet – Gavroche-thailande.com – 1er septembre 2021

Trop de pesticides dans l’agriculture vietnamienne
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer