Infos Birmanie

Un avion d’Air KBZ saboté par des militants anti-militaires

Print Friendly, PDF & Email

Voilà une histoire qui ne rassurera pas ceux qui prennent l’avion en Birmanie. Cinq employés de l’entreprise Air KBZ ont été arrêtés pour avoir essayé de créer un accident aérien sur un appareil de leur compagnie, le groupe KBZ étant accusé par de nombreux internautes de soutenir les militaires actuellement au pouvoir. 

Les spécialistes des conglomérats birmans jugent plutôt que KBZ, à l’instar de la plupart des grandes holdings de Birmanie, est simplement opportuniste en matière de convictions politiques et toujours du côté du plus fort, quel qu’il soit. Le groupe a en effet fait de nombreux dons à la Ligue nationale pour la démocratie lorsque celle-ci était au pouvoir. Historiquement, le conglomérat créé par U Aung Ko Win s’est bâti sur les liens de cet ancien instituteur avec le général Maung Aye, numéro 2 du pouvoir militaire entre 1993 et 2011.

Pas certain que les cinq saboteurs aient eu tout cela en tête au moment d’organiser un accident d’avion qui aurait éventuellement pu être mortel. Leur idée était assez simple : boucher les tubes de Pitot – en gros des instruments de mesures permettant au pilote de connaître sa vitesse et reposant sur un système de prise d’air – des appareils afin de priver le pilote d’une information essentielle et donc l’empêcher de voler.

C’est le quotidien Eleven qui raconte que le 12 août 2021, selon un communiqué officiel de l’aéroport, une inspection avant départ effectuée sur un ATR-72-600 d’Air KBZ devant effectuer le vol Yangon-Heho-Mandalay avait révélé des feuilles mortes dans les tubes de Pitot gauche et droit de l’appareil, lequel avait donc été remplacé par un autre ATR-72-600. Or, après plusieurs minutes de vol et alors qu’il avait dépassé une altitude de mille mètres, le système de pilotage automatique est tombé en panne et les pilotes ont préféré ramener leur avion à l’aéroport international de Yangon. Et lors de l’inspection de la machine, quelle n’est pas la surprise des agents de constater que là encore les tubes de Pitot sont pleins de feuilles. Trop pour une coïncidence…

L’enquête a alors mené au responsable de la maintenance de ces appareils puis à quatre autres employés d’Air KBZ qui considérait que le mouvement de désobéissance civile n’était pas suffisant et voulaient « provoquer du chaos entre les plages horaires des vols et susciter de la méfiance à l’encontre d’Air KBZ en créant des rumeurs », selon le communiqué. Qui affirme aussi que l’un des agents avait également prévu de saboter des mécanismes des capots des roues et des leviers de puissance du moteur.

Lepetitjournal.com – 27 septembre 2021

Un avion d’Air KBZ saboté par des militants anti-militaires
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer