Infos Viêt Nam

A Hanoï, l’ASEAN fait pression pour réduire les énergies fossiles

Print Friendly, PDF & Email

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) vient à nouveau de souligner l’urgence de la réduction des combustibles fossiles et du développement d’une économie à faibles émissions de carbone.

La 8e réunion ministérielle de l’ASEAN sur les minéraux (AMMin 8) s’est tenue à Hanoï. Elle a souligné l’urgence de développer l’économie circulaire à faible émission de carbone et de réduire l’utilisation des combustibles fossiles.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre vietnamien des Ressources nationales et de l’Environnement Trần Hồng Hà a déclaré que les ressources minérales ont contribué au développement socio-économique pendant longtemps. Cependant, la surexploitation et l’utilisation non durable des précieuses ressources ont modifié le paysage de la terre, entraînant de graves problèmes, notamment la pollution de l’environnement, l’effondrement écologique et la crise climatique.

Faible émission carbone

Selon lui, c’est l’occasion pour l’industrie minérale de l’ASEAN de transformer sa voie de développement, en se concentrant sur les technologies d’extraction et de traitement, et en augmentant les valeurs conformément à des tendances mondiales telles que le développement de l’économie circulaire et à faible émission de carbone, ainsi que la réduction de l’utilisation des combustibles fossiles.

“Vers l’objectif commun de construire une industrie minérale durable, de contribuer à la mise en œuvre du programme 2030 et des objectifs de développement durable des Nations unies, et de relever les défis auxquels la communauté mondiale est confrontée, la Communauté de l’ASEAN doit renforcer la coopération et la coordination”, a-t-il déclaré.

“En tant que membre actif et responsable de la Communauté de l’ASEAN, le Vietnam est prêt à coopérer avec d’autres pays et partenaires pour partager les connaissances scientifiques sur les minéraux et les nouvelles technologies afin de trouver de nouveaux minéraux stratégiques tout en créant des structures avec des valeurs à long terme telles que des musées et des géoparcs”, a déclaré le ministre.

Le ministre cambodgien des mines et de l’énergie, Suy Sem, a déclaré que la phase 2 (2021-2025) du plan d’action pour la coopération minière de l’ANASE (AMCAP-III) mettait l’accent sur l’investissement à tous les stades de la chaîne de valeur des minéraux en vue d’un développement minéral durable dans la région.

Renforcement des capacités de coopération

Il a suggéré que le bloc mette en œuvre un programme régional de renforcement des capacités en matière de coopération minière, basé sur cinq thèmes principaux : l’estimation des réserves et des ressources, la valeur ajoutée des minéraux, les technologies vertes dans l’exploitation minière ainsi que la gestion de l’environnement minier et la récupération des mines.

Les représentants des pays de l’ASEAN ont également publié une brève déclaration de politique générale décrivant les priorités et les intérêts nationaux pour le développement de l’industrie minière et ont adopté des “recommandations clés sur la coopération régionale dans le domaine des minéraux afin de répondre aux opportunités et aux exigences d’un avenir à forte intensité minérale”.

Par Jean-Michel Gallet – Gavroche-thailande.com – 13 octobre 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer