Infos Birmanie

Un ex-député accusé d’attentats contre la junte arrêté en Birmanie

Print Friendly, PDF & Email

Maung Kyaw, un ancien député du parti d’Aung San Suu Kyi, a été arrêté en Birmanie, soupçonné accusé d’être à l’origine d’une série d’attentats contre la junte.

La junte birmane a annoncé vendredi l’arrestation d’un ancien député du parti d’Aung San Suu Kyi, un célèbre artiste hip-hop accusé d’être à l’origine d’une série d’attentats visant le régime militaire.

Maung Kyaw, 40 ans, a été interpellé dans un appartement de Rangoun à la suite d’un “signalement et de la coopération de citoyens consciencieux”, a déclaré le bureau d’information de la junte.

L’ancien député -qui se fait également appeler Phyo Zeya Thaw- était en possession de deux pistolets, de munitions et d’un fusil M-16, a ajouté le bureau.

Il est accusé d’avoir orchestré plusieurs attaques contre les forces de sécurité, notamment une fusillade dans un train de banlieue à Rangoun dans laquelle cinq policiers avaient été tués.

Maung Kyaw, pionnier du hip-hop en Birmanie, avait été emprisonné en 2008 sous le précédent régime militaire pour appartenance à une organisation illégale et possession de devises étrangères après que ses rimes subversives avaient irrité les généraux.

Il avait été élu au parlement aux côtés d’Aung San Suu Kyi aux élections de 2015, qui avaient marqué le début de la transition vers la démocratie. Le coup d’Etat militaire du 1er février a refermé brutalement cette parenthèse.

Fréquents attentats à la bombe et fusillades

Depuis, les généraux mènent une répression sanglante contre leurs opposants avec plus de 1250 civils tués et près de 7400 en détention selon une ONG locale, l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP).

En réaction, des dizaines de milices citoyennes, baptisées “forces de défense du peuple”, ont vu le jour et mènent des attaques de guérilla à travers le pays.

La capitale économique est le théâtre de très fréquents attentats à la bombe et de fusillades.

Début novembre, un haut-responsable de Mytel, un des principaux réseaux mobiles du pays, contrôlé par la junte, a été abattu devant son domicile.

Paris Match avec Agence France Presse – 19 novembre 2021

Un ex-député accusé d’attentats contre la junte arrêté en Birmanie
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer