Infos Birmanie

Des combats en Birmanie poussent 2.500 personnes en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Au moins 2.500 personnes, dont plusieurs centaines d’enfants, ont fui l’intensification des combats entre l’armée birmane et les rebelles des minorités ethniques et se sont réfugiées de l’autre côté de la frontière thaïlandaise, ont fait savoir les autorités thaïlandaises et un organisme humanitaire.

Des centaines de personnes déplacées ont afflué dans la ville de Mae Sot, dans le nord-ouest de la Thaïlande, après les combats de ces derniers jours entre l’Union nationale Karen (KNU) et l’armée birmane, a déclaré Somchai Kitcharoenrungroj, gouverneur adjoint de la province de Tak, lors d’une conférence de presse.

La Birmanie est plongée dans le chaos depuis le 1er février dernier lorsque l’armée a renversé un gouvernement civil dirigé par la lauréate du prix Nobel, Aung San Suu Kyi, déclenchant des manifestations dans les villes et des affrontements sporadiques dans les campagnes entre des milices anti-junte et l’armée.

Il y a également de temps à autres des épisodes d’affrontements intenses dans les zones frontalières entre l’armée et les insurgés des minorités ethniques, comme la KNU, la plus ancienne force rebelle de Birmanie.

545 enfants parmi les déplacés de Birmanie

Le gouverneur Kitcharoenrungroj a estimé vendredi à 2.503 le nombre de déplacés du côté thaïlandais de la frontière. Ye Min, un responsable de l’ONG Aid Alliance Committee, un groupement de migrants birmans basé en Thaïlande, a pour sa part précisé que 545 enfants figuraient dans ce nombre.

Nous fournissons une aide alimentaire en collaboration avec les autorités thaïlandaises“, a déclaré Ye Min par téléphone, ajoutant que la plupart des déplacés venaient de Lay Kay Kaw et d’autres villages.

La KNU cherche à obtenir l’autodétermination dans une région qui abrite environ 1,6 million d’habitants.

La KNU a déclaré dans un message publié sur les réseaux sociaux que quatre soldats birmans avaient été tués et quatre autres blessés lors des combats de mercredi.

Affrontements à 500 mètres de la frontière thaïlandaise

Sur des photographies publiées dans un reportage de Public Voice Television, chaîne soutenue par le gouvernement fantôme de Birmanie, on peut voir des armes saisies et huit membres des forces de sécurité birmanes capturés.

Le reportage indique que 18 soldats du gouvernement auraient été tués.

L’agence Reuters n’a pu vérifier de manière indépendante ces affirmations et n’a pu obtenir de commentaires de représentants de la junte militaire birmane.

Toujours est-il que les autorités de la province thaïlandaise de Tak ont confirmé un affrontement entre l’armée birmane et la KNU jeudi à environ 500 mètres de la frontière birmano-thaïlandaise.

Elles ont rapporté qu’un obus était tombé du côté thaïlandais de la frontière mais n’avait pas causé de dommages ni de dégâts, et que les forces thaïlandaises avaient intensifié leurs patrouilles dans la région.

Lepetitjournal.com – 19 décembre 2021

Des combats en Birmanie poussent 2.500 personnes en Thaïlande
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer