Infos Viêt Nam

QUATRE PATTES sauve neuf ours enfermés depuis plus de 17 ans dans des cages minuscules au Vietnam

Print Friendly, PDF & Email

Au Vietnam, QUATRE PATTES sauve neuf ours à bile enfermés depuis plus de 17 ans dans de minuscules cages. Hanoi, centre névralgique des fermes d’ours, reste passif lorsqu’il s’agit d’abolir cette pratique cruelle.

L’organisation mondiale de protection des animaux QUATRE PATTES a mené à bien son plus grand sauvetage d’ours jamais réalisé. En effet, les 10 et 11 février, l’équipe de QUATRE PATTES a réussi à sauver neuf ours à collier de trois fermes d’ours dans la province de Binh Duong, au sud du Vietnam. Les ours peuvent maintenant commencer une vie conforme aux besoins de leur espèce au sein de la FORÊT DES OURS de Ninh Binh. Vui, Nui, An, Teo, Tai, Tin, Khoi, Danh et Thi ont par le passé subi d’effroyables ponctions de bile, considérée comme un remède dans la médecine traditionnelle. On ne connaît pas actuellement l’âge des ours, mais tous ont souffert pendant au moins 17 ans enfermés dans des cages minuscules dans des fermes d’ours.

QUATRE PATTES salue les efforts que les autorités de la province de Binh Duong entreprennent pour fermer les fermes d’ours et appelle les autorités de Hanoi à suivre cet exemple. Près de la moitié des 317 ours que compte Hanoi souffrent dans des fermes d’élevage d’ours.

Les neuf ours sauvés ont tous été équipés d’une puce électronique en 2005, lorsque le gouvernement a interdit la détention de nouveaux ours ainsi que la chasse, la capture, l’abattage, la vente d’ours ou la promotion de produits à base d’ours. Cependant, la détention d’ours munis d’une puce électronique est restée légale. Par conséquent, ces animaux ont continué à souffrir dans des cages minuscules pendant près de deux décennies.

Lors d’un voyage de 42 heures, sur une distance de 1’600 km, l’équipe de QUATRE PATTES a amené les ours à la FORÊT DES OURS de Ninh Binh, dans la province de Binh Duong. Les neuf ours se portent bien, compte tenu des circonstances, et ils ont maintenant l’occasion de se remettre de leurs émotions.

«La mission de sauvetage s’est bien déroulée. Les ours étaient stressés par moment, mais ont néanmoins bien surmonté le voyage. Nous les avons installés aussi confortablement que possible. Ils peuvent maintenant se reposer à la FORÊT DES OURS sur des couchages douillets. Ils reçoivent une nourriture saine et les médicaments dont ils ont besoin. Les ours souffrent de quelques maladies courantes dues aux mauvais traitements qu’ils ont subis. Ils devront bénéficier de soins intensifs. Nous espérons qu’ils pourront ainsi bientôt mener une vie digne» déclare Emily Lloyd, cheffe animalière à la FORÊT DES OURS de Ninh Binh.

Hanoi doit être plus active dans l’abolition des fermes d’ours

Depuis 2005, le nombre d’ours détenus dans les fermes d’élevage a chuté de 4’300 à 317 en décembre 2021. Dans 40 des 63 provinces, ce type de fermes d’élevage n’existe plus. La capitale Hanoï reste cependant en tête de ce triste classement : 158 ours y sont détenus dans 30 fermes et ce dans des conditions abominables. Il n’y a guère de progrès en ce qui concerne la fermeture des fermes d’ours.

«Tous les plantigrades encore détenus dans des fermes d’ours au Vietnam souffrent. Ils souffrent de leurs conditions de détention et de la ponction illégale de leur bile. Les ours sont enfermés dans des cages métalliques, souvent pas beaucoup plus grandes qu’eux-mêmes, alignées dans des étables sombres sans même la lumière du jour. La nature des ours est d’errer, de grimper, de creuser et de nager. Les ours qui vivent au Vietnam ont encore une chance d’avoir une vie meilleure, mais seulement si les autorités responsables s’engagent à fermer enfin les fermes d’élevage d’ours dans le pays. Afin d’y arriver, c’est surtout Hanoi qui doit agir», déclare Magdalena Scherk-Trettin, coordinatrice des projets d’ours chez QUATRE PATTES.

Des études récentes montrent également que les consommateurs de bile d’ours au Vietnam sont prêts à se tourner vers des produits d’origine non-animale pour traiter leurs maladies, y compris des alternatives à base de plantes, ou vers la médecine occidentale.

La FORÊT DES OURS de Ninh Binh, un foyer adapté aux besoins des ours sauvés

Depuis 2017, QUATRE PATTES travaille en collaboration avec des partenaires locaux pour libérer de leur triste sort le plus grand nombre possible d’ours. Avec sa FORÊT DES OURS de Ninh Binh, QUATRE PATTES soutient le gouvernement vietnamien dans sa volonté de fermer définitivement les fermes d’élevage au Vietnam et d’offrir aux ours rescapés un foyer adapté à leur espèce. Mais la FORÊT DES OURS de Ninh Binh n’est pas uniquement un refuge, c’est également un centre d’éducation et de sensibilisation pour faire progresser la protection des animaux et des espèces menacées au Vietnam.

Avec les nouveaux arrivants, 48 ours sauvés vivent actuellement au sein du refuge. Les ours à collier sont originaires du Vietnam et sont menacés d’extinction en raison du braconnage et parce que certaines parties de leur corps sont fort prisées dans le commerce illégal d’animaux sauvages.

Presseportal.ch – 15 février 2022


QUATRE PATTES sauve neuf ours enfermés depuis plus de 17 ans dans des cages minuscules au Vietnam
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer