Infos Viêt Nam

Le Vietnam abandonne les certificats de vaccination et les exigences de quarantaine

Print Friendly, PDF & Email

Le ministère de la Santé a officiellement publié les protocoles COVID-19 tant attendus pour les arrivées internationales au Vietnam. La réglementation dispose que les visiteurs dont les tests COVID-19 sont négatifs peuvent profiter d’un voyage sans quarantaine dès le premier jour.

Les voyageurs entrant au Vietnam par voie aérienne devront présenter une preuve de tests SARS-CoV-2 négatifs (sauf pour les enfants de moins de 2 ans) effectués dans les 72 heures avant le départ en cas de RT-PCR/RT-LAMP ou dans les 24 heures en cas de cas de tests antigéniques rapides, et les résultats doivent être certifiés par les autorités du pays où les tests sont effectués.

Les personnes entrant par la route, la mer et les chemins de fer seront soumises aux mêmes exigences.

Si les voyageurs ne peuvent pas montrer la preuve de tests négatifs, ils sont tenus de passer un test (soit en utilisant la méthode RT-PCR/RT-LAMP ou des tests antigéniques rapides) dans les 24 premières heures à compter de l’heure d’arrivée. Si les résultats sont négatifs, ils peuvent voyager en dehors de leur lieu d’hébergement, avec des mesures de santé publique toujours en place, si les résultats sont positifs, ils doivent avertir les autorités sanitaires pour des instructions supplémentaires.

Les enfants de moins de 2 ans ne sont pas tenus de passer des tests COVID-19, et ils peuvent toujours entrer au Vietnam et participer à des activités en dehors du lieu d’hébergement avec leurs parents ou proches même s’ils n’ont pas été vaccinés contre le COVID-19 ou contractés le virus avant.

Les arrivants doivent faire une déclaration médicale avant d’entrer et utiliser l’application mobile COVID-19 du Vietnam (PC-COVID, disponible sur iOS et Android) pendant tout leur séjour conformément à la réglementation.

À la frontière, si l’on présente des symptômes d’infection par le SRAS-CoV-2 (fièvre ; toux ; mal de gorge ; nez qui coule, nez bouché ; courbatures, fatigue, frissons ; diminution ou perte du goût ; diminution ou perte de l’odorat ; maux de tête ; diarrhée ; difficultés respiratoires ; infection respiratoire, etc.), ils doivent immédiatement avertir l’agence de santé à la frontière pour prendre les mesures médicales prévues dans la réglementation.

Aucune quarantaine obligatoire n’est requise, mais dans les dix premiers jours suivant l’entrée, les personnes doivent surveiller leur santé et si des symptômes se développent, demander l’aide des installations médicales les plus proches.

Porter fréquemment des masques 

Les voyageurs sont priés de porter fréquemment des masques et de se désinfecter les mains. Les personnes sans résultats négatifs au COVID-19 avant l’entrée sont priées de ne pas faire d’arrêts de repos et d’entrer en contact avec d’autres personnes le long du chemin entre la porte frontalière et leur lieu d’hébergement.

Certaines omissions importantes dans le dernier ensemble officiel de consignes sanitaires sont qu’il n’y a plus d’exigence pour la vaccination ou des certificats de rétablissement récents, plusieurs tests requis avant et après l’entrée, ou la nécessité de se conformer à des restrictions comme éviter les rassemblements ou respecter la distanciation physique, comme dans les plans précédents proposés par le ministère.

Les directives, publiées au lendemain de la réouverture complète des activités touristiques internationales par le pays et du rétablissement des réglementations d’entrée et de sortie pré-épidémie, remplacent toutes les autres règles précédentes pour les entrées étrangères et le ministère de la Santé demande aux autorités et aux agences locales de diriger rapidement la mise en œuvre des règles de prévention et de contrôle de la maladie.

On espère que l’assouplissement de la réglementation apaisera les inquiétudes des voyagistes internationaux qui cherchent désespérément à accueillir à nouveau les touristes étrangers dans le pays après deux ans de graves perturbations causées par la crise sanitaire.

Avec ces nouvelles directives, les voyageurs internationaux entrant au Vietnam seront “traités de la même manière” que les voyageurs nationaux, comme l’a promis mercredi 15 mars le vice-Premier ministre Vu Duc Dam. 

Agence Vietnamienne d’Information – 16 mars 2022

Le Vietnam abandonne les certificats de vaccination et les exigences de quarantaine
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer