Infos Thailande

Un mandat d’arrêt a été émis contre l’ex PM Yingluck Shinawatra

Print Friendly, PDF & Email

La chambre pénale de la Cour suprême pour les titulaires de fonctions politiques a émis mardi 19 avril un mandat d’arrêt à l’encontre de l’ancienne première ministre Yingluck Shinawatra, qui ne s’est pas présentée à 9h30 ce mardi 19 avril pour la lecture des charges par le tribunal dans le cadre d’une procédure engagée par la Commission nationale anticorruption (NACC).

Le 28 janvier, la NACC a intenté une action en justice contre Yingluck Shinawatra, deux journaux et trois autres personnes pour corruption présumée dans le cadre du projet Thailand 2020 Roadshow. La poursuite nomme Yingluck, l’ancien vice-PM Niwatthamrong Boonsongphaisan, l’ancien secrétaire général du PM Suranand Vejjajiva, Matichon Plc, Siam Sport Syndicate Plc, et Rawi Lothong, directeur général de Siam Sport, comme premier, deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième défendeurs respectivement.

Le contexte

La poursuite allègue que, d’août 2013 à mars 2014, Yingluck et les cinq autres défendeurs ont causé des dommages de 239,7 millions de bahts au pays en approuvant le projet Thailand 2020 Roadshow sans lancer d’appel d’offres approprié pour le projet.

A l’exception de Yingluck, les cinq autres accusés se sont présentés au tribunal mardi 19 avril. Le tribunal a déclaré qu’il avait accepté le dossier de la NACC et a ensuite lu les charges aux accusés. L’avocat de Yingluck, Noppadon Laothong, était toutefois présent au tribunal en son nom.

Le tribunal a émis un mandat d’arrêt contre Yingluck pour ne pas s’être présentée à la lecture des charges sans donner de raison, et a ordonné au NACC de la faire comparaître au procès.

Après la lecture des charges par la cour, les cinq accusés ont nié les charges et ont fait appel pour prolonger la période de témoignage. La cour a accepté leur appel et a fixé la prochaine audience à 9h30 le 12 septembre pour les preuves et le contre-interrogatoire des témoins. La cour a toutefois dispensé Rawi de venir pour le contre-interrogatoire car le défendeur est âgé de 80 ans et souffre d’une maladie chronique.

Gavroche-thailande.com – 20 avril 2022

Un mandat d’arrêt a été émis contre l’ex PM Yingluck Shinawatra
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer