Infos Birmanie

Nombre record de déplacés en Birmanie

Print Friendly, PDF & Email

Depuis le coup d’État du 1er février 2021 et l’entrée en résistance de l’opposition, des centaines de milliers de personnes ont fui les combats. Et, selon les Nations unies, la situation humanitaire ne fait que s’aggraver.

Une barre symbolique a été franchie en Birmanie : plus d’un million de personnes ont été déplacées dans le pays, rapporte The Diplomat ce vendredi 3 juin. Depuis le coup d’État du 1er février 2021 et l’intensification des combats qui ont suivi, quelque 694 000 Birmans ont été contraints de fuir, précise le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) dans un rapport.

Ils sont venus s’ajouter aux 346 000 qui avaient déjà connu un sort similaire avant le coup d’État. L’Ocha estime en outre que 12 700 édifices, “comprenant des maisons, des églises, des monastères et des écoles”, ont été détruits depuis le retour d’une junte militaire au pouvoir.

Celui s’est accompagné d’une répression impitoyable de toute forme d’opposition : près de 2 000 manifestants ont été tués et plus de 10 000 autres jetés en prison. Après cette phase de répression sanglante, explique The Diplomat, l’opposition a formé des dizaines de milices locales baptisées Forces de défense du peuple, “à l’origine d’un soulèvement armé contre le pouvoir en place”.

Combats meurtriers

Depuis, pas un jour ne s’écoule sans que les sites d’information dissidents rapportent des combats meurtriers. Le 2 juin, Myanmar Now signalait, par exemple, des attaques contre l’armée régulière “ayant causé des dizaines de victimes” dans le centre du pays. Tandis que The Irrawaddy faisait état, la veille, “du déploiement de troupes supplémentaires dans l’État Chin et la région de Magway, laissant craindre de nouveaux combats dans l’ouest de la Birmanie, un fief du mouvement de résistance contre le régime”.

“Diverses régions sont le théâtre d’une escalade dans le conflit, ce qui aggrave davantage la situation humanitaire fragile”, confirme l’Ocha dans son rapport cité par The Diplomat. Face à cette situation, déplore l’agence onusienne, le financement des opérations d’aide est “désastreux”. Seuls 10 % des fonds nécessaires ont été recueillis, 740 millions de dollars manquant toujours à l’appel.

Courrier International – 3 juin 2022

Nombre record de déplacés en Birmanie
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer