Infos Birmanie

La junte birmane affirme avoir brûlé pour plus d’un demi milliard de drogue saisie

Print Friendly, PDF & Email

Les autorités de la Birmanie ont déclaré avoir mis le feu à des stupéfiants d’une valeur de plus d’un demi-milliard de dollars dimanche 26 juin dans le cadre des efforts d’éradication déployés à l’occasion de la Journée mondiale contre la drogue.

Selon les autorités birmanes, près de deux tonnes d’héroïne et plus de 630 millions de pilules de méthamphétamine “yaba” sont parties en fumée lors de cérémonies organisées à Rangoun, le centre commercial de la Birmanie, à Mandalay, la ville centrale, et dans l’État Shan, au nord.

Certains analystes ont toutefois mis en garde contre le fait que ces feux de joie, qui ont coûté 642 millions de dollars, s’inscrivent dans un long jeu de passe-passe auquel se livre un gouvernement de la junte qui ne veut pas sérieusement s’attaquer au problème.

Les incendies télévisés représentent une “illusion de dix ans” sur l’industrie de la drogue en Birmanie qui représente des milliards de dollars, a déclaré à l’AFP l’analyste indépendant David Mathieson.

Il existe “une complicité militaire active dans la protection de la production de drogue à grande échelle pour assurer la stabilité dans les zones de conflit”, a ajouté M. Mathieson.

Cela inclut l’État de Shan, première source de méthamphétamine en Asie du Sud-Est selon les Nations unies.

L’État abrite des milices et a connu relativement peu de violences en opposition aux militaires depuis que les généraux birman ont pris le pouvoir lors d’un coup d’État l’année dernière.

Lors de la cérémonie à Rangoun, des paquets de méthamphétamine emballés dans des emballages de thé chinois d’apparence inoffensive côtoyaient des briques de cannabis ainsi que des sacs de kétamine et de MDMA.

Le mois dernier, les Nations unies ont indiqué que les services de répression d’Asie du Sud-Est et de l’Est avaient saisi près de 172 tonnes de méthamphétamine en 2021, soit sept fois plus qu’il y a dix ans.

L’augmentation de l’offre a fait chuter les prix de la rue en Thaïlande et en Malaisie à des niveaux historiquement bas.

Depuis l’État de Shan, la drogue est de plus en plus souvent expédiée au Laos, puis en Thaïlande avant d’atteindre la Malaisie, d’où elle est ensuite acheminée vers d’autres pays de la région Asie-Pacifique, selon le rapport des Nations unies.

Gavroche-thailande.com – 27 juin 2022

La junte birmane affirme avoir brûlé pour plus d’un demi milliard de drogue saisie
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer