Infos Birmanie

Le brasseur japonais Kirin cède ses parts dans son activité en Birmanie

Print Friendly, PDF & Email

Le brasseur japonais Kirin a annoncé jeudi un accord pour mettre fin à son activité en Birmanie en cédant toutes ses parts dans une coentreprise locale avec une structure contrôlée par la junte, en réaction au coup d’Etat de 2021.

Kirin “est parvenu à un accord” avec son associé local Myanma Economic Holdings Limited (MEHL) pour vendre toutes ses parts, soit 51% du capital, dans leur coentreprise pour un montant estimé à environ 22,4 milliards de yens (157 millions d’euros), a annoncé le groupe nippon dans un communiqué.

Après le putsch militaire de février 2021, Kirin avait d’abord tenté de négocier pour trouver un nouveau partenaire pour sa coentreprise en Birmanie, sans quitter le marché local, mais ses propositions avaient été rejetées par MEHL, un conglomérat opaque contrôlé par l’armée.

Le brasseur avait finalement annoncé en février 2022 qu’il renonçait à son activité en Birmanie, où sa coentreprise avec MEHL, nommée Myanmar Brewery Limited, se targuait d’une part de marché de près de 80% dans le pays il y a encore quelques années.

“Nous sommes soulagés de régler cette affaire dans les délais annoncés, de la manière la plus appropriée parmi plusieurs options”, a déclaré Yoshinori Isozaki, le patron de Kirin, dans un communiqué.

Kirin avait profité de la levée des sanctions occidentales en Birmanie au début des années 2010, au moment de la transition démocratique alors en cours dans le pays, pour acquérir une participation majoritaire au sein de Myanmar Brewery pour 560 millions de dollars en 2015.

Avant même le retour au pouvoir de la junte, les liens d’affaires de Kirin avec l’armée birmane étaient très critiqués par des organisations de défense des droits humains, surtout à partir du début de la crise des Rohingyas en 2017.

La Birmanie était toutefois un marché mineur pour Kirin, qui avait réalisé à peine 2% de ses ventes totales dans le pays sur son exercice 2019/20.

Agence France Presse – 30 juin 2022

Le brasseur japonais Kirin cède ses parts dans son activité en Birmanie
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer