Infos Birmanie

Entre voisins, investir n’est pas si simple

Print Friendly, PDF & Email

La banque centrale de Birmanie (CBM) a ordonné aux entreprises et aux banques locales de suspendre et de reporter le remboursement des prêts étrangers afin de tenter d’exercer un contrôle sur les flux de devises étrangères et contrôler la chute du Kyat par rapport au dollar.

Les entreprises thaïlandaises opérant en Birmanie ont été invitées à rechercher des sources de financement en Thaïlande par le directeur général du Département de la promotion du commerce international thaïlandais (DITP), Phusit Rattanakul Seriroengrit.

Il a déclaré mardi 19 juillet que “la CBM a demandé aux banques commerciales du pays, le 13 juillet, de suspendre le remboursement des prêts en devises étrangères afin de consolider le kyat qui s’affaiblit”.

La chute du kyat par rapport au dollar a fait grimper les prix du carburant et des denrées alimentaires

Cette mesure affecte les entreprises étrangères qui opèrent en Birmanie car elles ne pourront plus rembourser leurs dettes en devises étrangères.

“Les entreprises thaïlandaises qui opèrent en Birmanie et empruntent en devises étrangères doivent chercher des sources de financement en Thaïlande ou dans d’autres pays pour éviter de se retrouver en défaut de remboursement de leurs dettes”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que le bureau du commerce international du DITP à Rangoun coopère avec les banques commerciales de Thaïlande pour accorder des prêts aux entreprises thaïlandaises en Birmanie.

Gavroche-thailande.com – 21 juillet 2022

Entre voisins, investir n’est pas si simple
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer