Infos Viêt Nam

Le retour en grâce des émissions de divertissement “made in Vietnam”

Print Friendly, PDF & Email

Ces derniers temps, le succès des émissions de divertissement aux formats étrangers protégés par le droit d’auteur a montré des signes de ralentissement, laissant la place à toute une série d’émissions “made in Vietnam“.

Pendant les deux premières décennies du XXIe siècle, les émissions de divertissement ont explosé sur les chaînes de télévision vietnamiennes, la plupart d’entre elles étant des produits achetés à l’étranger, puis “vietnamisés”. Dans la première phase, en alternance entre les émissions protégées par le droit d’auteur, sont apparues un certain nombre d’émissions “made in Vietnam”. On peut citer, entre autres, “Chiêc non ky diêu – Le chapeau conique miracle”, “Vuon cô tich – Jardin des contes”, “Ngôi nhà mo uoc – Maison de rêve”, “Dô vui dê hoc – Quiz pour apprendre”, “Vuot lên chinh minh – Au-delà de soi”,  “Ai là triêu phu – Qui veut gagner des millions”…

Seuls quelques programmes tels que “Qui veut gagner des millions”, “Chemin menant au sommet Olympia” sont toujours diffusés, la plupart des autres ayant progressivement disparu à cause de l’invasion des émissions importées.

Récemment, le public a constaté un retour en force des émissions vietnamiennes avec une série de programmes qui attirent les téléspectateurs. On peut citer : “Quan thanh xuân – Retour à la jeunesse”, “Ky uc vui ve – Souvenirs joyeux”, “Guong mat truyên hinh – Figures de la télé”, “Danh hài dât Viêt – Fameux comédiens du Vietnam”, “Guong mat diên anh – Figures du ciné”, “Vo chông minh cung hat – Mon mari et moi chantons”, “Hat cùng me yêu – Chanter avec ma maman”, “Tap dê ti hon – Petit tablier”, “Nguoi hat tinh ca – Interprète de chanson d’amour”,  “Cuoi xuyên Viêt – Rire à travers le Vietnam”, “Vua tiêng viêt – Champion de la langue vietnamienne”…

Ces émissions de divertissement “made in Vietnam” sont assez variées : concours de talent, rencontres amoureuses, comédies humoristiques, jeux de détective, émissions culinaires ou encore défis d’arts martiaux…

Préserver les valeurs traditionnelles

D’après des sondages, on peut voir très clairement la différence entre les émissions aux formats étrangers et celles des producteurs nationaux. En termes de contenu, les émissions étrangères portent souvent sur la compétition de talents, utilisant de nombreuses astuces pour attirer le public, accompagnées de récompenses attrayantes.

Quant aux émissions vietnamiennes, outre le divertissement, elles se focalisent davantage sur le partage des connaissances, les liens intracommunautaires et la promotion des valeurs traditionnelles.

En ce qui concerne les participants aux émissions, si dans les formats étrangers il s’agit généralement de stars et de célébrités, les programmes vietnamiens sont plus diversifiés au niveau des joueurs, et leurs talents sont connues des spectateurs.

Par exemple, l’émission “Vua tiêng viêt – Champion de la langue vietnamienne”, diffusée chaque semaine sur VTV3, en plus d’aider les téléspectateurs à se détendre, leur apporte également des connaissances utiles qui favorisent l’amour de la langue maternelle chez les jeunes. Ou le jeu télévisé “Mon mari et moi chantons”, sur la chaîne HTV9 de Hô Chi Minh-Ville qui, en plus d’être divertissant, permet également de resserrer les liens entre les joueurs et les membres de leur famille. L’affection familiale, à travers de petites histoires racontées par les joueurs eux-mêmes, apporte des vraies émotions touchantes et sincères au public.

Certains jeux télévisés qui parlent de carrières et de métiers tels que “Guong mat truyên hinh – Figures de la télé”, ou “Guong mat diên anh – Figures du ciné”, et qui sont associés uniquement à des joueurs célèbres, demeurent cependant très sérieux au niveau du partage des connaissances professionnelles. Ils poussent toujours les participants à la bienveillance et sont plébiscités par les jeunes car cela les aide parfois dans leur choix de carrière. L’émission “Mai mai thanh xuân – Jeunesse pour toujours”, le rendez-vous des joueurs d’âge avancé, leur permet de montrer leurs talents et de transmettre l’amour de la vie aux jeunes générations.

Promouvoir la culture vietnamienne

Le jeu télévisé ayant acheté des droits d’auteur étrangers a l’avantage d’être examiné par le public et d’être facilement accepté par le producteur. Mais en fait, au Vietnam, de nombreux programmes étrangers protégés par le droit d’auteur, même s’ils sont “vietnamisés”, ont souvent un contenu qui ne convient pas à la culture locale. Il s’agit d’une lacune que les producteurs doivent combler, en apportant des programmes de divertissement plus imprégnés de la culture nationale et “faits pour les Vietnamiens”.

En constatant l’abondance de programmes ainsi que le nombre de téléspectateurs enregistrés ces dernières années, on peut bien voir que, même si aucun programme n’a provoqué de “tempête” ni n’est devenu un phénomène médiatique, les émissions télévisées made in Vietnam montrent une dynamique de croissance évidente.

Cependant, en comparaison avec les jeux télévisés étrangers protégés par le droit d’auteur, il est facile de voir que les programmes vietnamiens sont confrontés à de nombreux défis, dont le plus grand est l’audimat. Car le nombre de téléspectateurs des programmes vietnamiens, s’il est stable, demeure cependant peu élevé.

Avec les émissions de divertissement “made in Vietnam”, de nombreux experts disent que ce qui manque le plus, ce sont des nouvelles idées exprimées avec originalité. Malgré les efforts des producteurs vietnamiens, leurs émissions font bonne impression mais la plupart d’entre elles sont encore en retard dans la course qui les opposent aux émissions importées alors que le public – qui a toujours soutenu les créations nationales -, aspire à voir des programmes de divertissement réalisés par des Vietnamiens. C’est un vrai défi car, dans un jeu télévisé, l’attractivité est toujours le facteur central. S’il n’est pas attractif, peu importe son contenu, il lui sera difficile de séduire les téléspectateurs.

Dans un contexte où le public s’attend toujours à ce que les programmes télévisés de divertissement puissent marquer de leur empreinte les activités culturelles, les producteurs nationaux doivent constamment innover, rechercher et exploiter des idées ou des sujets que les émissions étrangères n’ont pas encore traités, ou ne peuvent tout simplement pas faire. Par exemple, miser sur l’exploitation des éléments culturels traditionnels de la nation, créer une émission avec sa propre identité, véhiculer un message fort en préservant et en promouvant la culture vietnamienne, forger l’âme vietnamienne, offrir aux téléspectateurs des contenus de plus en plus pertinents, des programmes intelligents et engageants.

Par Hoàng Lan – Le courrier du Vietnam – 23 juillet 2022

Le retour en grâce des émissions de divertissement “made in Vietnam”
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer