Infos Viêt Nam

France : l’ambassadeur du Vietnam rend visite à la famille de Raymonde Dien

Print Friendly, PDF & Email

Le 2 septembre, l’ambassadeur du Vietnam en France, Dinh Toàn Thang, est allé présenter ses condoléances à la fille de la camarade Raymonde Dien qui est décédée le 19 août 2022, à son domicile en banlieue de Paris.

L’ambassadeur Dinh Toàn Thang a remis à Catherine Dien, fille de Raymonde Dien, les fleurs et le message de condoléances de la Commission centrale des relations extérieures du Parti communiste du Vietnam (PCV) par délégation du Comité central du PCV, le message de condoléances du ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, et la lettre de condoléances de l’ancien ambassadeur du Vietnam en France, Nguyên Dinh Bin.

Dans son message, la Commission centrale des relations extérieures du PCV a affirmé que le Parti communiste du Vietnam, l’État et le peuple du Vietnam se souvenaient toujours et étaient profondément reconnaissants des nobles sentiments et du soutien de la camarade Raymonde Dien à la lutte pour la libération nationale, ainsi qu’au processus de développement et de défense de la Patrie du peuple vietnamien pendant de nombreuses décennies.

Raymonde Dien, membre du Parti communiste français (PCF), symbole du combat contre la colonisation et la guerre injuste en Indochine, amie intime et fidèle du peuple vietnamien, a rendu son dernier souffle le 19 août 2022, à l’âge de 93 ans.

Une grande amie du Vietnam

Née le 13 mai 1929 à Mansigné, une commune située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, dans l’Ouest de la France, Raymonde Dien, dont le père était également un membre du PCF, a hérité de sa famille la tradition de lutter pour la paix.

Suivant la tradition familiale, elle s’est rapidement lancée dans des activités politiques et sociales, et est devenue membre du PCF à l’âge de 18 ans. Cette femme communiste est connue du peuple vietnamien et du monde entier pour s’être mise en danger lors du blocage d’un train transportant des armes vers le Vietnam.

Dans les années 1950, des Français de tout le pays participèrent activement au mouvement contre la guerre menée par les colonialistes français au Vietnam et en Indochine. Les travailleurs de nombreux grands ports français se sont mis en grève pour protester contre l’envoi d’armes et de soldats français au Vietnam. Des amis communistes français, dont Raymonde Dien, ont répondu activement à ce mouvement en descendant dans la rue pour demander la paix au Vietnam.

Le 23 février 1950, en apprenant qu’un train transportant des chars et des armes vers l’Indochine pour y commettre des crimes, passera par la ville de Saint-Pierre-des-Corps, la Fédération du PCF d’Indre et Loire a appelé les travailleurs, les femmes et les jeunes à l’arrêter. Quelques heures plus tard, Raymonde Dien, accompagnée de centaines d’autres membres et sympathisants du PCF, était présente à la gare de Saint-Pierre-des-Corps pour stopper la marche du train militaire. La foule occupa la voie de chemin de fer, certains manifestants se couchant sur les rails, dont Raymonde Dien en première ligne. Le train a alors dû s’arrêter à quelques mètres d’elle.

Après cet événement, Raymonde Dien a été arrêtée, traduite en justice et emprisonnée à Tours pendant près d’un an. Lorsqu’on lui a demandé ses motivations quant à cet acte de courage, cette petite femme de 21 ans à l’époque a gentiment répondu : “Je ne souhaite que faire quelque chose de spécial pour arrêter le train et faire comprendre au peuple français la nature de la guerre“. Et depuis, aux côtés de ses amis du PCF, elle a toujours soutenu le peuple vietnamien dans la lutte contre les colonialistes français et les impérialistes américains, participant activement aux activités de lutte pour la paix au Vietnam.

En 1956, lors de sa première visite au Vietnam, Raymonde Dien a été accueillie par l’Oncle Hô (Président Hô Chi Minh), une rencontre touchante qu’elle évoquera souvent par la suite. En 2004, elle est revenue au Vietnam pour la deuxième fois à l’occasion du cinquantenaire de l’anniversaire de la victoire de Diên Biên Phu. Cette même année, le 2 septembre 2004, Raymonde Dien s’est vu attribuer l’Ordre de l’Amitié décerné par l’État du Vietnam.

Jusqu’aux dernières années de sa vie, et ce malgré sa santé fragile, elle participa à des événements sur le Vietnam, notamment des activités de soutien aux victimes de l’agent orange et des infortunés vietnamiens.

Agence Vietnamienne d’Information – 3 septembre 2022

France : l’ambassadeur du Vietnam rend visite à la famille de Raymonde Dien
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer