Infos Birmanie

Poutine fait l’éloge des relations «positives» avec la Birmanie, en accueillant le chef de la junte

Print Friendly, PDF & Email

Le président russe Vladimir Poutine a fait l’éloge mercredi 7 septembre des relations «positives» entre Moscou et la Birmanie en accueillant le chef de la junte birmane à Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe.

«La Birmanie est notre partenaire fiable et de longue date en Asie du Sud-Est (…) Nos relations se développent de manière positive», a déclaré Vladimir Poutine lors de cette rencontre qui a eu lieu en marge du Forum économique oriental russe. «On dirait que vous n’êtes pas le leader de la Russie, mais le leader du monde, parce que vous contrôlez et organisez la stabilité dans le monde entier», a dit pour sa part Min Aung Hlaing, selon ses propos traduits en russe et publiés dans un communiqué du Kremlin.

Tensions avec les pays occidentaux

Les deux dirigeants «ont discuté de la coopération entre leurs pays de manière amicale et ouverte», a indiqué pour sa part la junte birmane dans un communiqué. La visite du responsable birman intervient alors que les deux gouvernements, confrontés à des tensions avec les pays occidentaux, se sont rapprochés ces derniers mois. Moscou est visé par de lourdes sanctions économiques en raison de son offensive en Ukraine, lancée le 24 février. Et depuis qu’un putsch a renversé en février 2021 le gouvernement civil d’Aung San Suu Kyi, la Birmanie fait face à des sanctions occidentales et à une dégradation de ses relations diplomatiques.

Min Aung Hlaing ne devrait pas être invité au sommet des dirigeants de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) qui se tient à Phnom Penh en novembre, ses membres étant insatisfaits de l’absence de progrès dans la résolution de la crise politique birmane. Le putsch a fait plonger le pays dans le chaos. Près de 2100 civils ont été tués par les forces de sécurité et plus de 15.000 arrêtés, d’après une ONG locale.

Depuis février, les généraux au pouvoir en Birmanie ont cherché à renforcer leurs liens avec Moscou, leur principal allié et fournisseur d’armes, déclarant que les opérations militaires russes en Ukraine étaient «justifiées». Le chef de la junte s’est rendu en «visite privée» à Moscou au mois de juillet, où il aurait rencontré des responsables du secteur du nucléaire et de l’agence spatiale russe Roscosmos. Selon le Kremlin, un déplacement au cosmodrome russe de Vostotchny dans l’Extrême-Orient russe est prévu dans le cadre de cette nouvelle visite de Min Aung Hlaing.

Le Figaro avec Agence France Presse – 7 septembre 2022

Poutine fait l’éloge des relations «positives» avec la Birmanie, en accueillant le chef de la junte
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer