Infos Birmanie

La Thaïlande accueille une réunion informelle sur la crise politique au Myanmar

Print Friendly, PDF & Email

Trois ministres du Cabinet du Myanmar ont assisté jeudi à une réunion régionale informelle dans la capitale thaïlandaise pour discuter des efforts visant à rétablir la paix dans le pays dirigé par l’armée, ont déclaré des responsables thaïlandais.

“La consultation informelle ouverte à tous était significative, les ministres s’engageant dans des discussions libres et proactives”, a déclaré le porte-parole du ministère thaïlandais des Affaires étrangères, Kanchana Patarachoke.

Des représentants du Cambodge, du Laos et du Vietnam ont également participé à la réunion.

Rien n’indique que les pourparlers aient fait des progrès dans la résolution de la crise du Myanmar ou dans la facilitation d’un plus grand engagement avec ses généraux.

Le gouvernement militaire du Myanmar est boudé par de nombreux pays pour avoir pris le pouvoir et réprimé violemment l’opposition à son régime, mais la Thaïlande voisine est restée en bons termes avec les généraux et s’est abstenue de critiques sérieuses.

La réunion a eu lieu un jour après que le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé une résolution exigeant la fin immédiate de la violence au Myanmar et exhortant ses dirigeants militaires à restaurer les institutions démocratiques et à libérer tous les prisonniers “détenus arbitrairement”, y compris la dirigeante déchue Aung San Suu Kyi. Le conseil a voté 12-0 sur la résolution de mercredi, la Chine, l’Inde et la Russie s’étant abstenues.

L’armée du Myanmar a pris le pouvoir en février de l’année dernière et a réprimé les manifestations généralisées. Après que les forces de sécurité ont utilisé la force létale contre des manifestants pacifiques, les opposants au régime militaire ont pris les armes. Certains experts de l’ONU ont qualifié la situation actuelle du pays de guerre civile.

Les actions de l’armée ont amené de nombreuses nations à ostraciser les généraux au pouvoir et à leur imposer des sanctions politiques et économiques.

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, dont le Myanmar est membre, a cherché à promouvoir un plan de paix en cinq points. Les dirigeants militaires du Myanmar ont initialement accepté le plan, mais ont ensuite fait peu d’efforts pour le mettre en œuvre.

L’ASEAN a ensuite déclaré que le Myanmar n’était pas le bienvenu pour envoyer des membres de son gouvernement militaire aux réunions du groupement régional en raison de son refus de coopérer avec le plan.

Kanchana a déclaré que la réunion informelle de jeudi s’était tenue à Bangkok en marge des pourparlers bilatéraux entre la Thaïlande et le Myanmar. Elle a déclaré qu’il n’y avait aucun représentant de Malaisie, d’Indonésie et de Singapour, les trois membres de l’ASEAN les plus critiques à l’égard de l’armée birmane.

“La consultation était une réunion non-ASEAN mais destinée à compléter les efforts collectifs en cours de l’ASEAN pour trouver une solution politique pacifique à la situation au Myanmar”, a déclaré Kanchana dans un communiqué.

Parmi les participants du Myanmar figuraient le ministre des Affaires étrangères Wunna Maung Lwin, le ministre de l’Investissement et des Relations économiques extérieures Kan Zaw et le ministre de la Coopération internationale Ko Ko Hlaing.

Le ministère des Affaires étrangères du Myanmar a déclaré dans un communiqué que sa délégation “a cordialement échangé des vues sur les questions de la coopération du Myanmar avec l’ASEAN pour la mise en œuvre du consensus en cinq points de l’ASEAN” et d’autres questions. Il a également réitéré sa défense des actions du gouvernement militaire.

Par Grant Peck – Associated Press – 23 décembre 2022

La Thaïlande accueille une réunion informelle sur la crise politique au Myanmar
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer