Infos Cambodge

4 milliards d’euros pour le TGV cambodgien

Print Friendly, PDF & Email

Le chemin de fer, qui part de la capitale Phnom Penh et va jusqu’à Poipet, une ville frontalière de la Thaïlande, couvre une distance de 382 kilomètres. Les trains rouleront à une vitesse prévue de 160 à 200 kilomètres par heure, selon une déclaration envoyée au Global Times par le géant chinois des infrastructures China Road & Bridge Corp (CRBC) mardi 21 février.

Le ministre cambodgien des travaux publics et des transports, Sun Chanthol, a révélé que le projet était à la recherche d’investisseurs. Il a fait cette déclaration lors d’une réunion avec l’ambassadeur de Thaïlande au Cambodge, Cherdkiat Atthakor.

L’étude de faisabilité de la CRBC prévoit 33 gares, et la voie ferrée passera au-dessus de quelque 300 routes grâce à des ponts.

Le budget estimé à 4 milliards de dollars couvre la construction de la voie ferrée, des gares et l’achat de trains à grande vitesse.

Cette nouvelle est intervenue après la visite du Premier ministre cambodgien Hun Sen en Chine au début du mois de février.

Dans une déclaration conjointe publiée par la Chine et le Cambodge le 11 février, la Chine s’est engagée à soutenir les travaux de la phase initiale du projet ferroviaire cambodgien, notamment la planification, la conception et l’étude de faisabilité. Il a été noté que les deux parties attendent avec impatience la connexion rapide des voies ferrées du Cambodge avec la voie ferrée Chine-Laos-Thaïlande.

Un expert ferroviaire chinois a déclaré que le chemin de fer sera probablement le troisième tronçon du chemin de fer trans-asiatique (TAR), un rêve centenaire pour les pays de la région.

Le chemin de fer pourrait permettre au Laos, pays enclavé, qui est déjà une plaque tournante terrestre, d’accéder aux ports maritimes du Cambodge, ce qui stimulerait le commerce, a ajouté M. Sun.

La voie ferrée pourrait éventuellement être reliée à Hô-Chi-Minh-Ville au Vietnam.

Le Laos a achevé sa première ligne ferroviaire à grande vitesse en 2021 et les résultats d’exploitation de la première année ont été encourageants, démontrant le potentiel de la TAR.

Au cours de la période, le mégaprojet de connectivité de 1 035 kilomètres a créé 100 000 emplois, transporté 11,2 millions de tonnes de marchandises et 8,5 millions de passagers.

Il a également permis d’augmenter la production laotienne de minerai de fer de 1,8 million de tonnes, de farine de manioc de 2 millions de tonnes et de caoutchouc de 1 million de tonnes, par rapport à l’année précédente.

En Thaïlande, la construction du deuxième tronçon de la TAR progresse, la première phase de la construction du chemin de fer Chine-Thaïlande entrant dans sa phase complète et des projets de connectivité étant construits à la frontière Thaïlande-Laos pour accélérer le transit des marchandises.

Gavroche-thailande.com – 26 février 2023

4 milliards d’euros pour le TGV cambodgien
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer