Infos Thailande

Les États-Unis vont restituer une relique khmère à la Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

L’institut d’art de Chicago va restituer un artefact vieux de 900 ans au département des beaux-arts de Thaïlande (FAD).

De nombreux musées et instituts s’inquiètent de la possession légale d’objets historiques et lorsqu’ils découvrent que certains ont été volés ou ont une origine douteuse, ils préfèrent le restituer au pays de provenance.

En mai dernier, deux anciennes statues volées à la Thaïlande, le Golden Boy et la femme agenouillée, ont été restitués au royaume par le Musée d’art métropolitain de New York (MET).

L’Art Institute of Chicago va restituer au Fine Arts Department (FAD) un artefact vieux de 900 ans collecté dans le parc historique de Phanom Rung, à Buri Ram.

Le fragment de pilastre du XIIe siècle représentant la divinité hindoue Krishna soulevant le mont Govardhana sera restitué à son emplacement au sanctuaire Prasat Phanom Rung à Buri Ram, dans le nord-est de la Thaïlande.

Un pilastre est une table de forme rectangulaire composée d’une base, d’un semblant de fût plat et d’un chapiteau qui est en général encastré dans un mur.

Phanombut Chantarachot, directeur général du département, a déclaré le mercredi 19 juin :

“L’institut américain a exprimé son intention de restituer le fragment de pilastre représentant la divinité hindoue Krishna soulevant le mont Govardhana, qui date du XIIe siècle.”

L’Office des musées nationaux a découvert que ce fragment faisait partie d’un cadre de porte d’un mandapa (salle à colonnes dans l’architecture des temples hindouistes) situé à l’est du sanctuaire Prasat Phanom Rung.

C’est une ancienne ruine khmère construite comme un sanctuaire de Shiva, sur un volcan éteint dans le district de Chalerm Phrakiat.

On pense que le pilastre a été sorti clandestinement de Thaïlande vers 1965, avant le début du projet de rénovation du site historique par la FAD.

Nicolas Revire, expert en art et archéologie de l’Asie du Sud-Est à l’Art Institute of Chicago, avait déjà visité le parc historique de Phanom Rung et avait trouvé des preuves suggérant que le fragment, donné à l’institut en 1966, provenait du sanctuaire de Phanom Rung.

L’institut a donc décidé de restituer l’objet au gouvernement, craignant qu’il n’ait été enlevé illégalement de son lieu d’origine.

Le conseil d’administration de l’institut a approuvé la proposition de retirer l’objet de ses archives le 11 juin et a informé la FAD de la procédure de rapatriement.

La ministre de la Culture, Sudawan Wangsuphakijkosol, a déclaré :

“Même si l’objet ne figure pas sur la liste des objets anciens que la Thaïlande tente de récupérer, l’offre de l’Art Institute of Chicago de le restituer est une bonne nouvelle”.

Elle a félicité l’institut d’avoir reconnu l’importance de la possession légale d’objets historiques et des relations étroites entre la Thaïlande et les États-Unis.

Toutelathailande.fr avec The Bangkok Post – 20 juin 2024

Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer