Infos Cambodge

L’économie cambodgienne touchée par le coronavirus Covid-19

Le premier ministre cambodgien Hun Sen a annoncé lundi 24 février une série de mesures afin de soutenir l’économie cambodgienne en difficulté à cause de l’épidémie de Covid-19, qui arrive au même moment que la suspension partielle de l’accord Tout sauf les armes.

Lors d’un discours fleuve de cinq heures, le premier ministre Hun Sen a détaillé lundi 24 février plusieurs mesures destinées à « sauver l’économie nationale », alors que plusieurs usines textiles ont suspendu leur activité en raison de pénuries de matières premières et que le  tourisme, un autre pilier de l’économie cambodgienne, est gravement touché en raison de l’épidémie de Covid-19.

Le gouvernement s’engage à ce que les ouvriers du textile reçoivent 60% du salaire minimum pendant six mois si les usines décident de suspendre leur production. Le gouvernement paiera 20% du salaire minimum des ouvriers du textile, tandis que les employeurs paieront 40% du salaire. 

Hun Sen a annoncé que le gouvernement offrira en outre aux exportateurs des exemptions fiscales pour réduire les effets de l’épidémie de coronavirus sur l’économie cambodgienne. Les usines seront exemptés de leur participation au fonds national de sécurité sociale et certaines usines recevront jusqu’à 12 mois d’exemptions fiscales. 

Le gouvernement et les producteurs de produits textiles soutiennent que les cessations de production dans les usines de vêtements sont uniquement dues à un manque de matière premières venant de Chine, et pas à la suspension partielle de l’accord Tout sauf les armes, qui permettait au Cambodge d’exporter sur le marché européen sans avoir à payer de taxes douanières. Désormais, 20% des exportations cambodgiennes seront soumises à des droits de douane, notamment dans une partie du secteur des produits textiles, ce qui représente un milliard d’euros sur un total de cinq milliards d’euros d’exportations vers l’Union européenne.

« Nous ne devrons payer que 100 millions de dollars de droits de douane, a déclaré le premier ministre. Par conséquent, il n’y a aucune raison pour que nous échangions notre souveraineté contre ces 100 millions de dollars. Rappelez-vous de cela. » 

Hun Sen a annoncé que les hôtels et maisons d’hôtes à Siem Reap se verront aussi accorder des exemptions fiscales pour compenser la chute du nombre de touristes qui visitent le parc archéologique d’Angkor. La durée de validité des billets pour visiter les temples angkoriens a en outre été augmentée pour quatre mois, le billet d’une journée étant valable deux jours, tandis que le billet de trois jours sera porté à cinq jours de visite et le billet de sept jours sera valide pour dix jours de visite. En février 2020, le nombre d’arrivées au Cambodge a chuté de 60%, un chiffre qui atteint 90% pour les touristes chinois.

Par Pierre Motin – Lepetitjournal.com – 27 février 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer