Infos Viêt Nam

Intégration du chant de Huê dans l’enseignement scolaire

L’ajout du chant de Huê dans les programmes d’enseignement des écoles est un projet qui porte une signification éducative importante. L’objectif est d’aider la jeune génération à mieux comprendre cet héritage traditionnel mais aussi à maintenir la flamme de l’amour pour la Patrie.

Le projet d’intégration du chant de Huê dans l’enseignement scolaire est le fruit de coopération entre le Service de la culture, du sport et du tourisme de la province de Thua Thiên-Huê et le Service provincial de l’éducation et de la fomation.

D’après le directeur du Service provincial de la culture, du sport et du tourisme, Pham Thanh Hai, ce programme se décline en deux parties. La première : donner des cours de perfectionnement de chant à l’intention d’une trentaine d’enseignants de musique des écoles secondaires dans la ville de Huê. La deuxième : offrir des cours de chant de Huê aux élèves des écoles Nguyên Tri Phuong, Thông Nhât et Trân Cao Vân, sous forme de clubs. “L’objectif est d’aider chacun à mieux comprendre la valeur humaine dans chaque chanson tout en contribuant à la préservation et au développement durable de ce chant”, souligne Pham Thanh Hai.

À la liste des patrimoines culturels immatériels de l’humanité

Le Service de la culture et des sports de la province de Thua Thiên-Huê encourage également les organismes compétents à élaborer un plan visant à rédiger le dossier de chant de Huê (ca Huê) afin de le soumettre à l’UNESCO en vue de son inscription à la liste des patrimoines culturels immatériels de l’humanité.

Le 8 juin 2015, le ca Huê a été reconnu patrimoine culturel immatériel national par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Ce chant existe depuis plus de trois siècles sur les terres de Thuân Hoa – Phu Xuân (Thua Thiên-Huê actuelle). Il s’agit d’un genre musical traditionnel typique de la région de l’ancienne capitale impériale dont les paroles s’accordent avec la musique, créant des mélodies langoureuses, lyriques mais également savantes. Pour interpréter ce chant, la présence d’instruments est indispensable, notamment la cithare à seize cordes, le luth à quatre cordes, la viole à deux cordes, le monocorde et la flûte.

Avec, à son actif, plus de 60 œuvres de musiques vocales et d’instruments à vent, le chant de Huê attire un grand nombre de touristes vietnamiens et étrangers lors des séances de représentation sur la rivière Huong (rivière des Parfums).

Par Câm Sa – Le Courrier du Vietnam – 8 mai 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer