Infos Thailande

Les appels au boycott de Red Bull en Thaïlande font réagir la marque

La marque thaïlandaise de boissons énergisantes Red Bull a cherché à se distancer de Vorayuth Yoovidhya héritier de la famille du co-fondateur de l’entreprise impliqué dans la mort d’un policier avec délit de fuite, alors que les appels au boycott de ses produits se multiplient en Thaïlande.

Vorayuth Yoovidhya, petit-fils de feu Chaleo Yoovidhya qui a créé la boisson énergétique thaïlandaise Krating Daeng, ou Red Bull, avait été accusé d’avoir renversé un policier avec sa Ferrari en 2012 et d’avoir traîné son corps sur plusieurs dizaines de mètres avant de prendre la fuite.

Mais la police a fait savoir vendredi que les accusations avaient été abandonnées finissant de jeter le discrédit sur la justice thaïlandaise dans cette affaire, qui symbolise l’inégalité de traitement devant la loi et l’impunité dont jouissent les personnes bien connectées.

Les mandats d’arrêt ainsi qu’une notice rouge d’Interpol vont être levés, a indiqué la police vendredi, précisant ne pas savoir où se trouve Vorayuth Yoovidhya. Pourtant, même si plusieurs des accusations portées contre lui avaient expiré depuis les faits en 2012, l’héritier encourait toujours jusqu’à 10 ans de prison pour conduite dangereuse ayant provoqué la mort, une accusation qui devait en principe rester valable jusqu’en 2027.

“Cette affaire est terminée”, a déclaré vendredi le porte-parole adjoint de la police Kissana Phathanacharoen lors d’un point de presse. “En juin, nous avons reçu un ordre définitif du procureur général de ne pas poursuivre Vorayuth pour conduite imprudente et avoir causé la mort”, a-t-il ajouté.

Vorayuth avait ignoré huit citations à comparaître au cours des premiers mois de l’affaire, tout en s’affichant impunement dans les événements de la vie mondaine thailandaise, avant que les autorités n’emettent un mandat d’arrestation, cinq ans après l’accident. Il a ensuite disparu, apparemment à l’étranger, selon des publications sur les réseaux sociaux.

De nombreux Thaïlandais estiment que le jeune homme a beneficie d’un traitement de faveur en raison de la richesse de sa famille, ravivant le débat sur l’impunité des riches et des puissants dans le royaume qui figure parmi les pays les plus inegalitaires au monde.

Mais Kissana Phathanacharoen a rejeté l’idée d’une quelconque interférence dans le cours de la justice, vendredi. “Il n’y a pas deux poids, deux mesures”, a-t-il dit, ajoutant que l’affaire pourrait être rouverte s’il y avait de nouvelles preuves. “Nous sommes attristés par la perte d’un collègue policier”, a-t-il précisé.

TCP Group, société propriétaire de la marque Red Bull, a tenu a préciser qu’elle était dirigée par l’oncle de Vorayuth et n’était pas directement associée au jeune homme, dont le père détient toutefois en partie la marque internationale Red Bull que Chaleo avait cofondée avec un partenaire autrichien.

“TCP Group tient à préciser que M. Vorayuth Yoovidhya n’a jamais assumé aucun rôle dans la gestion et les opérations courantes de TCP Group, n’a jamais été actionnaire, ni n’a occupé aucun poste de direction au sein du groupe TCP”, a déclaré la société dans un communiqué samedi soir.

Le bureau du Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha a déclaré dimanche que l’annonce de l’abandon de l’affaire le mettait “mal à l’aise” et qu’il avait ordonné aux agences compétentes de revoir les étapes précédentes, ajoutant qu’il n’avait jamais accordé de faveurs personnelles.

Le Bureau du Procureur général a également fait savoir qu’il aller examiner l’affaire pour déterminer comment elle avait pu être classée.

Les Thaïlandais sont nombreux à être scandalisés par cette décision de la justice d’abandonner les poursuites, et l’appel au boycott de la marque Red Bull a refait surface sur les réseaux sociaux.

TCP Group a déclaré qu’il était “pleinement conscient de la situation et comprenait vraiment le sentiment de frustration des consommateurs vis-à-vis de l’incident”.

Le grand-père de Vorayuth avait été classé troisième homme le plus riche de Thaïlande l’année de son décès en 2012, à l’âge de 88 ans, avec une fortune estimée à 5 milliards de dollars, selon le magazine Forbes.

Red Bull GmbH sponsorise l’écurie de Formule 1, Aston Martin Red Bull Racing et l’équipe de football les New York Red Bulls.

Lepetitjournal.com avec Reuters – 27 juillet 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer