Infos Thailande

Nathapol, le député pro-gouvernement devenu paria

Print Friendly, PDF & Email

Le député Nataphol Teepsuwan, député de la liste Palang Pracharat (majorité gouvernementale) et ancien ministre de l’éducation, a démissionné de son poste au Parlement, invoquant la nécessité de se battre contre une action en justice engagée contre lui.

Il a déclaré le 31 mai que sa lettre de démission était datée du 29 mai, jour de son anniversaire.

Il sera remplacé par Yuthana Pothasuthon, le prochain candidat sur la liste du Parti Palang Pracharat (PPRP), a-t-il précisé.

M. Nataphol est un ancien membre du Parti démocrate. Il a démissionné du parti pour rejoindre les rassemblements de rue du Comité populaire de réforme démocratique (PDRC) qui a abouti au coup d’État militaire de 2014. Ce coup a évincé le gouvernement de Yingluck Shinawatra.

Après le coup d’État, il a rejoint le PPRP et s’est présenté sur la liste du parti aux élections de 2019, obtenant un siège au parlement, et a été nommé ministre de l’éducation dans le gouvernement du Gén Prayut Chan-o-cha.

Sept ans de prison

Le 24 février 2021, le tribunal pénal l’a condamné à sept ans et quatre mois d’emprisonnement pour son rôle dans les manifestations contestataires du PDRC. En conséquence, il a été suspendu de ses fonctions au Parlement.

M. Nataphol a été libéré sous caution après avoir porté son affaire devant la Cour d’appel.

Lundi, il a déclaré avoir démissionner de son siège de député afin de pouvoir se concentrer sur sa bataille juridique, qui, selon lui, devrait être longue.

Gavroche-thailande.com – 2 juin 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer