Infos Viêt Nam

Le parti communiste paralysé par ses luttes au sommet

Le 13e plénum du Parti communiste vietnamien a été ajourné le 10 octobre par un communiqué de fin de réunion affirmant que les quelque 200 membres du Comité central ont discuté de “questions de personnes”.

Selon un bloguer vietnamien bien informé, le parti, colonne vertébrale du pays, est paralysé par une lutte à mort entre ses différentes factions.

En temps normal, le plénum du parti communiste vietnamien fait taire les différences avant le congrès du PC, prévu en janvier prochain. Or cette fois, c’est tout le contraire qui semble s’être passé. Lors de cette réunion destinée, selon la coutume, à se mettre d’accord sur qui dirigera le Vietnam pendant les cinq prochaines années et qui sera mis à la retraite, rien ne s’est passé comme prévu. L’objectif d’obtenir une liste de candidats équivalente au nombre de postes à pourvoir n’a pas été atteint. Ce qui est un échec personnel et politique pour le secrétaire général du parti Nguyen Phu Trong, avant le 13e congrès du parti au début de 2021.

Une autre réunion plénière du leadership communiste doit avoir lieu lieu fin décembre, peu avant que les quelque 1 600 délégués du congrès du parti ne se réunissent à Hanoï.

Une fin difficile pour Nguyen Phu Trong

Trong, le leader du parti depuis dix ans, n’a pas réussi à convaincre ses pairs de soutenir Tran Quoc Vuong comme son successeur. Vuong a été le lieutenant en chef de Trong dans une campagne très médiatisée visant à nettoyer le parti des récidivistes, des déviationnistes et des corrompus. Il semble que l’attaque cérébrale dont a été victime le patron du PC lui ait fait perdre beaucoup de son influence. Pour rappel, une bataille épique avait déjà eu lieu avant le 12e Congrès entre Trong et son successeur potentiel, le Premier ministre Nguyen Tan Dung.

Cette fois, la bataille ne risque pas de se répandre dans le domaine public, et la rumeur veut qu’à la place de Tran Quoc Vuong, l’homme de Trong, le Premier ministre en exercice Nguyen Xuan Phuc  bénéficie déjà du soutien de la plupart des membres du Comité central.

Nouvelle distribution des rôles

Dans cette nouvelle distribution des rôles, l’actuel président de la Cour suprême, Truong Hoa Binh, serait président de l’État, et l’actuel chef du parti de Hanoï, Vuong Dinh Hue, succéderait à Phuc en tant que premier ministre. Mme Truong Thi Mai, désormais à la tête du Conseil des affaires civiles du parti, pourrait prendre la tête de l’Assemblée nationale.

Une majorité des membres du comité central du PC Vietnamien doit s’entendre sur ces noms avant le congrès du parti en janvier.

Gavroche-thailande.com – 17 octobre 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer