Infos Birmanie

Project K choque en dansant sur une projection de la Shwedagon

L’intégrisme religieux peut prendre de multiples formes, de la plus dramatique comme à Conflans-Sainte-Honorine à la plus tatillonne, voire ridicule, comme récemment lors de l’Asia Song Festival.

Le groupe birman de K-pop Project K avait été invité à se produire le 10 octobre 2020 sur la scène de ce festival très sélectif qui se tient chaque année en Corée du Sud. Très sélectif puisque Project K sont les premiers artistes birmans à y figurer depuis sa création en 2004. Une première musicale historique mais visuellement pas réussie puisque la prestation a suscité une vive polémique sur le Facebook birman : les sept garçons de ce Boy’s Band ont en effet dansé sur une image de la pagode Shwedagon projetée sur la scène. Une anecdote en apparence anodine qui a provoqué une vague d’indignation – des gens se sont même déplacés jusqu’à l’aéroport pour les accueillir avec des pancartes de protestation – et les foudres des utilisateurs de Facebook, indignés de voir les musiciens marcher sur ce qu’ils considèrent comme un symbole bouddhiste.

De nombreux spectateurs scandalisés se sont ainsi lâchés : « Même lors des offrandes aux moines, les bouddhistes prennent grand soin de ne pas marcher sur leur ombre. Plus d’attention devrait être apportée à la projection d’une pagode qui abrite des reliques de Bouddha [Beaucoup de Birmans croient sincèrement que des cheveux de Bouddha sont conserves à la pagode Shwedagon, ce que la recherche ne confirme vraiment pas] […] N’avez-vous pas honte de ne pas être offensés par cela ? », écrit un internaute.

« Il était de votre devoir d’expliquer aux organisateurs »

Project K a présenté des excuses en clamant l’ignorance, rejetant ainsi la faute sur l’organisation de l’Asia Song Festival : « Il n’y avait pas d’éclairage au sol lors de la première répétition, mais il y en avait pour la deuxième sans que nous sachions ce qui serait projeté le jour du concert. Nous savions juste qu’il y avait un éclairage au sol pendant la danse, nous ne savions pas ce qui était projeté », explique le groupe sur sa page Facebook. Revendiquant leurs croyances bouddhistes, les musiciens ont affirmé qu’ils n’auraient jamais laissé faire une telle chose s’ils s’en étaient rendu compte. Probablement éblouis par le trop-plein de lumière, ils assurent avoir noté l’incident seulement une fois la représentation finie. La pagode Shwedagon est avec les temples de Bagan le monument le plus célèbre de Birmanie et donc celui qui viendra le plus facilement à l’esprit d’organisateurs non-bouddhistes. En France, le fameux Mont Saint-Michel a souvent servi de cadre à des manifestations de musique alors qu’il contient deux abbayes l’une bâtie sur l’autre.

L’explication du Boy’s Band n’a pas convaincu : « Je soutiens vos initiatives et votre succès. Mais vous n’auriez jamais dû marcher et danser sur la projection d’une pagode adorée par votre propre peuple. Même si les Coréens ne le savaient pas, il était de votre devoir de le leur expliquer. Vous avez choisi de rompre le tabou parce que vous préférez votre succès. Ne donnez pas l’excuse bidon que la lumière se reflète », accuse un autre utilisateur du réseau social.

Chouchou d’Aung San Suu Kyi, le groupe ne devrait pas avoir trop de problèmes malgré les remous à son retour au pays le 14 octobre. En 2019, lors du sommet réunissant l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et de la Corée, et aussi pendant celui des pays du Mékong et de la Corée, la conseillère d’État a personnellement demandé au président coréen Moon Jae-in de faciliter l’entraînement en Corée, berceau de la K-pop, des membres de Project K. Il serait sans doute pertinent de ne pas limiter leur formation à la danse et au chant mais d’y ajouter un test de vue…

Par Julia Guinamard – Lepetitjournal.com – 22 Octobre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer