Infos Viêt Nam

Promotion de l’égalité des sexes : le Vietnam, un exemple

Pour garantir l’égalité des sexes, le Vietnam ne cesse de perfectionner son cadre juridique. Par ses efforts, il est considéré comme l’un des pays à avoir réduit l’écart entre les sexes le plus rapidement ces 20 dernières années.

Le gouvernement vietnamien a approuvé, le 24 décembre 2010, la Stratégie nationale pour l’égalité des sexes pour la période 2011-2020. L’objectif est d’améliorer la prise de conscience communautaire, de réduire les écarts entre les deux sexes, d’élever la position des femmes, de défendre leurs droits et d’éliminer toute discrimination à leur encontre.

Un pourcentage élevé de femmes députées

Dix ans plus tard, le Vietnam a réalisé d’importantes avancées en matière d’égalité des sexes. Les Vietnamiennes, qui représentent plus de 50% de la population et près de 50% de la main-d’œuvre nationale, participent de plus en plus activement à tous les secteurs d’activité.

Quelque 26,8% des députés de la XIVlégislature (2016-2021) sont des femmes, l’un des taux les plus élevés en Asie, voire au monde. L’organe législatif est représenté par une présidente et une vice-présidente permanente. Des femmes sont aussi présentes au sein du politburo du Parti communiste du Vietnam. La vice-présidence de la République a, elle aussi, été confiée à une femme. De manière générale, le beau sexe occupe des postes importants dans les ministères, collectivités locales et entreprises.

De nombreux objectifs de la Stratégie nationale pour l’égalité des sexes pour la période 2011-2020, en particulier ceux en matière d’économie, de main-d’œuvre et d’emploi, ont été atteints.

Selon un rapport de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), environ 45,6% de la main-d’œuvre du pays est composée de femmes. Le nombre de celles partant travailler à l’étranger et bénéficiant d’une aide en termes d’emploi continue d’augmenter.

Parmi les femmes de la population active, 73% occupent un emploi. En outre, les modèles de soutien à la formation professionnelle et à la création d’emplois pour les travailleuses dans les zones rurales et montagneuses continuent d’être valorisés.

Les résultats du recensement mené en 2019 montrent qu’environ 91,7% de la population en âge d’être scolarisée va à l’école, et que 94,6 % des femmes savent lire et écrire, soit une hausse de 7,7 points en 20 ans. En particulier, ces dernières années, sur les grandes arènes sportives de la région et du monde, de nombreuses Vietnamiennes font la gloire nationale en décrochant beaucoup de médailles, présentant l’image  de femmes résilientes et fortes.

Dans le contexte de Renouveau, le Vietnam encourage particulièrement les femmes à devenir chefs d’entreprise. D’après une enquête menée par la VCCI auprès des entreprises privées, depuis 2010, dans toutes les provinces et villes,
le nombre d’entreprises montées par des femmes a tendance à augmenter. En septembre 2019, le pays comptait 285.689 sociétés appartenant à des femmes, soit 24% de la totalité des entreprises du pays.

Les efforts du Vietnam pour atteindre l’égalité des sexes ont été reconnus au niveau international. Dans le cadre du classement de 2018 de l’ONU, le Vietnam se classe 68e sur 162 pays dans l’indice d’égalité de genre et 87e sur 153 pays selon l’indice mondial de l’écart entre les sexes du Forum économique mondial (WEF), publié le 17 décembre 2019. 

Pour réduire l’écart entre les sexes

Malgré des progrès en matière d’égalité des sexes et de réduction des écarts entre les sexes dans de nombreux domaines, il reste encore des défis.

En juin 2019, seulement huit des 17 objectifs fixés dans la Stratégie nationale pour l’égalité des sexes pour la période 2011-2020 ont été atteints. Le taux de femmes dirigeantes a connu une hausse, mais reste encore limité.

Les opportunités d’emplois à revenu élevé des femmes sont encore restreintes. Les travailleuses sont plus vulnérables lorsque les entreprises doivent réduire leur main-d’œuvre. Les impacts négatifs de l’inégalité des sexes  persistent toujours dans la société et la famille. En outre, les femmes sont encore menacées par les violences familiales, la traite humaine ou les abus sexuels.

De plus, actuellement, le déséquilibre du sexe ratio à la naissance est alarmant partout dans le pays. En cause  une conception arriérée sur la nécessité d’avoir un garçon pour perpétuer la lignée, qui se traduit par une sélection prénatale des sexes (échographie puis avortement).

Le fils est important pour les rites funéraires, l’honneur de la famille, la transmission du patrimoine, la perpétuation du nom et… pour garantir les vieux jours de ses parents (le fameux “bâton de la retraite” sur lequel s’appuyer). Ces idéologies patriarcales, issues du confucianisme, sont encore profondément enracinées dans la culture vietnamienne, et continuent de façonner les perceptions de genre, à la fois chez les hommes et les femmes. Si cette tendance se poursuit au même rythme, en 2050, le Vietnam accusera un déficit de 2,3 à 4,3 millions de femmes.

Ces défis demandent au pays d’élaborer des politiques et mener des actions concrètes afin de maintenir les résultats obtenus  et remédier aux problèmes existants. Les organismes compétents sont en train d’édifier la Stratégie nationale pour l’égalité des sexes pour la période 2021-2030 afin de la soumettre au Premier ministre. 

Le pays a aussi introduit les questions de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes dans tous ses programmes de développement socio-économique. Notamment, il a approuvé en 2019 le Code du travail avec 11 privilèges juridiques exclusifs réservés aux  travailleuses.

En dehors du perfectionnement de la législation, le Vietnam accélère aussi les activités de sensibilisation auprès des autorités de tous les échelons, de toute la communauté, des familles et des femmes.

Par Huong Linh – Le Courrier du Vietnam – 24 Octobre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer