Infos Thailande

Pornhub interdit en Thaïlande, les réseaux sociaux en émoi

Print Friendly, PDF & Email

Le gouvernement thaïlandais a confirmé mardi avoir bloqué le site Pornhub et 190 autres sites Internet diffusant de la pornographie, suscitant la grogne sur les réseaux sociaux avec des appels à manifester contre cette décision.

Le ministre du Numérique, Puttipong Punnakanta, a déclaré aux journalistes que cette nouvelle série de blocages s’inscrivait dans la politique du gouvernement pour limiter l’accès aux sites pornographiques et de jeux de hasard, ajoutant que ces contenus tombaient sous le coup de la loi thaïlandaise sur la cybercriminalité.

De nombreux internautes thaïlandais ont réagi immédiatement pour vivement critiquer la décision. Il faut dire que la Thailande figurait dans le Top 20 du trafic quotidien pour Pornhub en 2019. Selon Pornhub, les utilisateurs thaïlandais ont passé plus de temps sur le site l’année dernière, à 11 minutes et 21 secondes, qu’ailleurs dans le monde.

Un groupe d’activistes appelé Anonymous Party a publié une déclaration disant: “Nous voulons récupérer Pornhub. Les gens ont le droit de choisir.”

Un autre groupe, utilisant le mot-dièse #SavePornhub, a organisé une manifestation mardi après-midi. Quelques dizaines de personnes se sont rendues devant le ministère du numérique, brandissant des banderoles disant “libérez Pornhub” et “récupérons Pornhub”.

Pornhub n’était pas immédiatement disponible pour réagir.

Certains internautes demandent si l’interdiction vise à essayer de protéger la morale thaïlandaise ou parce que le site présentait des images royales compromettantes.

Le gouvernement thaïlandais a été confronté jusqu’ici à plusieurs mois de manifestations menées principalement des jeunes, étudiants et lycéens, qui exigent la destitution du Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, ancien chef de la junte, et appelant à des réformes pour réduire les pouvoirs du roi Maha Vajiralongkorn.

Un mot-dièse en thaï qui se traduit par #PouvoirCoureur est tendance sur le Twitter thaïlandais depuis le blocage de Pornhub. Certains tweets portent des commentaires ou des mèmes indiquant que le gouvernement risque de voir la contestation grandir contre lui au-delà des manifestants de la première heure.

“Si quelqu’un ne détestait encore pas ce gouvernement militaire, c’est probablement le cas maintenant”, a écrit un utilisateur nommé Jirawat Punnawat sur Twitter.

Emilie Pradichit, directrice de la Fondation Manushya, qui milite pour les droits numériques, a déclaré que la décision démontrait que la Thaïlande était “une terre de dictature numérique, avec des conservateurs au pouvoir essayant de contrôler ce que les jeunes peuvent regarder, dire et faire en ligne”.

La société d’analyse des réseaux privés virtuels (VPN) Top10VPN a déclaré avoir constaté une forte augmentation des recherches en Thaïlande pour des VPN, ces systèmes qui permettent de contourner la censure. Selon Top10VPN le nombre de ces requêtes aurait augmenté de 640% par rapport à la moyenne quotidienne de septembre-octobre, après que Pornhub a été rendu inaccessible lundi soir.

Lepetitjournal.com avec Reuters – 4 Novembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer