Infos Viêt Nam

Investissements des Viêt kiêu : de nombreuses politiques préférentielles

Print Friendly, PDF & Email

Après la pandémie de COVID-19, il est certain que les investissements étrangers augmenteront fortement, y compris les investissements des Vietnamiens résidant à l’étranger (Viêt kiêu).

Le Vietnam est l’un des pays qui reçoivent chaque année la plus grande source d’envois de fonds au monde, a souligné Nguyên Minh Cuong, économiste en chef de la Banque asiatique de développement (BAD). Cependant, en raison de l’épidémie de COVID-19, les investissements étrangers, y compris celui des Vietnamiens d’outre-mer, ont fortement réduit cette année. Même dans les principaux pays à recevoir des envois de fonds tels que les Philippines, l’Inde, etc., le volume  a enregistré également une baisse significative.

Mais quand prendra fin la pandémie de coronavirus, les investissements étrangers devraient augmenter fortement, y compris les investissements provenant des envois de fonds via des investissements directs ou indirects sur le marché financier ou via des activités de M&A. Par conséquent, le Vietnam doit propser des politiques préférentielles pour accueillir ce capital d’investissement”, a déclaré Nguyên Minh Cuong.

Environ 1,6 milliard d’USD d’investissement

Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, en octobre 2020, des Vietnamiens de 27 pays et territoires étrangers ont investi dans leur patrie 362 projets sous forme d’IDE, avec un montant total de 1,6 milliard d’USD. Dans lequel, les Vietnamo-Américains ont investi dans 18 projets cumulant 105,8 millions d’USD, suivis des Vietnamiens résidant en France, en Australie, en Chine et en Allemagne.

Fin octobre 2020, on dénombrait environ 1.100 projets d’entreprises et de particuliers vietnamiens dans 76 pays et territoires à travers le monde avec un montant total de 21,3 milliards d’USD. Ainsi, par rapport à l’investissement étranger, les investissements des Viêt kiêu sont encore très modestes.

La plupart des projets des Viêt kiêu se concentrent dans l’industrie manufacturière avec 143 projets totalisant 725,14 millions d’USD. Viennent ensuite l’immobilier, les services d’hébergement, la construction… À l’heure actuelle, 42 localités vietnamiennes attirent ce capital, dont Hanoï avec 79 projets pour 476,8 millions d’USD, suivis de Hai Phong (Nord), Binh Thuân (Centre), Long An, Dông Nai (Sud)…
Les 1,6 milliard d’USD susmentionnés ne comprennent que les investissements sous forme d’IDE, a souligné le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Trân Duy Dông. Si l’on inclut l’investissement indirect, l’investissement par l’intermédiaire de parents, en particulier les expatriés investissant sous forme d’investissement domestique, le montant total d’investissement dans la patrie des Viêt kiêu à travers le monde est bien plus important.

Le Parti et l’État vietnamiens mettent en œuvre de nombreux mécanismes et politiques pour attirer les Vietnamiens d’outre-mer à investir dans le pays, a affirmé le vice-ministre Trân Duy Dông.

Plus précisément, selon la Loi sur l’investissement, les investisseurs étrangers peuvent investir au Vietnam sous la forme d’IDE (création d’organisations économiques) ; forme d’apport en capital, achat d’actions, apport en capital à des organisations économiques ainsi que sous forme de contrats de coopération commerciale.

Les Vietnamiens d’outre-mer qui ont la double citoyenneté ont le droit de choisir d’appliquer les mêmes procédures d’investissement que les investisseurs nationaux, sans aucune distinction, les Viêt kiêu n’ont donc pas à suivre les mêmes conditions et procédures que les autres investisseurs étrangers“, a déclaré Trân Duy Dông.

Le Parti et l’État ont aussi de nombreuses politiques pour encourager les investisseurs vietnamiens d’outre-mer à investir. En particulier, la Loi sur le logement qui permet aux Viêt kiêu d’acheter des maisons et des actifs légaux.

Actuellement, les Viêt kiêu sont dispensés de visa lorsqu’ils retournent au Vietnam. L’exemption de visa confirme la politique de considérer les Vietnamiens d’outre-mer comme une partie inséparable du pays, permettant aux expatriés de retourner dans leur pays à tout moment et de rester aussi longtemps qu’ils le souhaitent“, a-t-il conclu.

Agence Vietnamienne d’Information – 24 novembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer