Infos Thailande

Dans les rangs de l’armée et de la police, une colère démocratique

Print Friendly, PDF & Email

Les réseaux sociaux sont une source récurrente d’informations sur les préoccupations des thaïlandais engagés dans la police ou dans l’armée. L’agence Reuters et le quotidien Siam Rath ont épluché de nombreux groupes Facebook et autres comptes sur les plate formes numériques.

Le résultat: une relative colère démocratique au sein de ces bastions de partisans du gouvernement et de la monarchie. Et le sentiment d’être souvent utilisés par le pouvoir en place.

Les médias sociaux thaïlandais exposent le mécontentement de certains soldats, policiers et fonctionnaires après des mois de protestations contre le Premier ministre Prayuth Chan-ocha. Bien que les soldats thaïlandais aient occasionnellement exprimé leur sympathie pour les manifestants lors de précédentes périodes de troubles politiques, l’expansion rapide des médias sociaux les rend difficiles à contenir.

Reuters et le quotidien thaïlandais Siam rath, chacun de leur coté, ont passé en revue des dizaines de messages sur les médias sociaux et les groupes de discussion utilisés par les soldats et la police et a constaté que beaucoup d’entre eux exprimaient de la sympathie pour les manifestants et de la colère ou du malaise quant à la façon dont les opposants au gouvernement sont traités. Certains ont parlé de leur loyauté envers les institutions thaïlandaises.

Il est impossible de déterminer l’ampleur de la désaffection en se basant sur l’activité des médias sociaux. Mais ces messages ont attiré l’attention des autorités.

Malentendus et provocations

“Si vous publiez des choses qui créent des malentendus et des provocations qui créeraient de l’instabilité, c’est inapproprié”, a déclaré le colonel Sirijan Ngathong, porte-parole adjoint de l’armée, ajoutant que les commandants examinaient l’activité des soldats sur les médias sociaux afin de prévenir les infractions aux règles de l’armée.

Certains messages sont apparus sur l’application virale de partage de vidéos TikTok. Une vidéo TikTok, maintenant supprimée, montrait un soldat qui faisait le salut à trois doigts, un geste de résistance figurant dans le film “The Hunger Games” que le mouvement de protestation anti-gouvernemental dirigé par des étudiants thaïlandais a adopté. “Continuez la lutte, frères et sœurs thaïlandais”, disait la légende.

En riposte, plusieurs cellules spéciales au sein de l’armée et de la police utilisent Facebook pour discréditer les meneurs des manifestations.

Gavroche-thailande.com – 3 décembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer